Files - Winter X Games : humains ou machines?

Texte Pierre Henny - Date 2 Avril 2012

Neige, soleil et ciel bleu sont au rendez-vous pour cet événement qui s'annonce exceptionnel. Les infrastructures mises en place sont juste hors normes avec un SuperPipe de 240 mètres de long et 7 mètres de haut, et un slopestyle (parcours mixant sauts et rails) tracé sur 600 mètres et 190 mètres de dénivelé. Énorme! A titre de comparaison, le pipe fait le double d'un SuperPipe olympique et il a fallu 115 000 m3 de neige pour fabriquer le slopestyle, soit 1m de neige recouvrant 16 terrains de football. Le tout est taillé au couteau par les multiples machines et dameuses mises à disposition des experts par la station. Ce type de terrain de jeu est une affaire de spécialistes et tous les modules doivent être impeccables pour permettre aux athlètes de s'exprimer à leur meilleur niveau. Matthieu Crépel, un des meilleurs snowboardeurs français, nous confie qu'il est content d'être là, de passage entre deux séjours pour filmer au Canada. "Ça fait plaisir d'avoir un bel événement comme ça en France, avec un beau pipe", dit-il. Et cette nouvelle édition des X a tenu toutes ses promesses. Le niveau de ride a été incroyable, les meilleurs skieurs et snowboardeurs mondiaux avaient fait le déplacement, et notamment la star internationale Shaun White. Surnommé "l'Animal" ou "la tomate volante" à cause de sa longue tignasse rousse, l'Américain a une nouvelle fois fait le show et prouvé à tous qu'il était définitivement le meilleur snowboardeur de la planète. Seul rider qualifié pour les finales des deux épreuves de snowboard, il a rentré des runs d'une technicité inégalable et d'une amplitude stratosphérique pour s'adjuger la médaille d'or dans les deux disciplines. Si les autres concurrents n'ont pas démérité avec des figures toujours plus risquées, Shaun White évolue lui dans une sphère supérieure. Plus haut, plus fort, plus stylé. Le public est conquis.

 

 

Snow, sun and blue sky were waiting for this event, which promised to be exceptional. The infrastructures put in place are just out of standards with a 240 meters long and 7 meters high SuperPipe, and a slopestyle (a track mixing jumps and rails) running for 600 meters with a 190 meters elevation. Huge! For comparison, the pipe is twice the size of an Olympic Superpipe and it took 115 000 m3 of snow to make the slopestyle and that's 1m of snow covering 16 football fields. Everything is whittled by multiple machines and groomers made available to the experts by the resort. This type of playground is a matter for specialists and all modules must be impeccable to allow athletes to express themselves at their best. Matthieu Crepel, one of the best French snowboarders, says that he is happy to be here, passing by between two trips to film in Canada. "It's nice to have a great event like that in France, with a beautiful pipe", he said. And this new edition of the X has kept all its promises. The level of riding was incredible, the best skiers and snowboarders came from all over the world, including international star Shaun White. Nicknamed "the Animal" or "Flying Tomato" because of his long mop of red hair, the American has once again made the show and proved to everyone that he was definitely the best snowboarder in the world. The only rider to qualify for the two snowboard events' finals, he threw in runs of an unrivaled technic and stratospheric amplitude to clinch the gold medal in the two disciplines. If other competitors did not demerit with figures always riskier, Shaun White is simply evolving into a higher sphere. Higher, stronger, more stylish. Public went crazy.

 

 

Le snowboard de compétition présenté aux X Games est devenu depuis son intronisation aux JO en 1998 un sport athlétique à part entière, parfois plus proche de la gymnastique que des valeurs de glisse et de style qui lui étaient intrinsèques à la base. Comme pour rappeler que les snowboardeurs n'ont pas forcément besoin de tremplins construits par des machines pour s'exprimer, la marque de boissons énergisantes Burn a pour la première fois sponsorisé une épreuve spéciale lors de ces 3ème X Games européens. Baptisée "Real Snow", cette compétition a vu s'affronter huit des meilleurs snowboardeurs mondiaux au travers de vidéos d'une minute trente exclusivement filmées en terrain naturel. De la poudreuse, des sapins, des sauts de corniches, une vision du snowboard complémentaire de celle présentée à Tignes qui a permis de récompenser des riders tout aussi talentueux que les "machines à tricks" présentes dans la station. Après le vote des internautes et le choix d'un jury de spécialistes, c'est l'Allemand Nicolas Muller qui remporte l'épreuve devant Gigi Rüf et Jussi Oksanen.

En dehors de l'aspect sportif de l'événement qui reste la raison principale de l'affluence record que connait la station pour cette version européenne des X Games, l'aspect festif contribue aussi au succès du rassemblement. Les nombreux partenaires proposent de multiples animations autour du site et des soirées sont organisées chaque jour. Cette année, il ne fallait pas manquer les Backyard Music Sessions organisées par l'agence Aloud au club Le Blue Girl. On y a dansé aux sons de Para One, Surkin, Bobmo, Das Glow, Feadz ou encore Trevor Andrew. Avec un tel line-up, autant vous dire qu'on n'était pas les premiers sur les pistes le lendemain. Du beau temps, du spectacle impressionnant avec un niveau de ride ahurissant, des soirées mémorables, cette édition 2012 des Winter X Games Europe restera sans aucun doute dans les annales.

 

 

The competitive snowboarding presented at the X Games has become since his enthronement in the 1998 Olympics an athletic sport in its own right, sometimes closer to gymnastics than to its original values of style and flow. As a reminder that snowboarders do not necessarily need kickers built by machines to express themselves, Burn energy drink sponsored for the first time a special section at the 3rd European X Games. Dubbed "Real Snow", the competition has seen eight of the best snowboarders in the world compete through one-and-a-half minute videos filmed exclusively on natural terrain. Deep snow, fir trees, massive cliff jumps, a vision of snowboarding complementary to the one presented in Tignes which has rewarded some riders with as much talent as the "tricks machines" present in the station. After the online vote and the choice of a panel of experts, it is Germany's Nicolas Muller who won the contest ahead of Gigi Rüf and Jussi Oksanen.

Apart from the sporting side of the event, which is the main reason for the record crowds that come to the resort for the European version of the X Games, the festive aspect contributes to the success of the gathering. The many partners offer many activities around the site and parties are organized every night. This year, you didn't want to miss the Backyard Music Sessions organized by the Aloud homies at the club Le Blue Girl. We danced to the sounds of Para One, Surkin, Bobmo, Das Glow, Feadz and Trevor Andrew among others. With such a line up, you can imagine we were not the first on the slopes the next day. A good weather, an amazing show with an impressive level of riding, memorable evenings, this edition of the 2012 Winter X Games will undoubtedly be remembered. Be there next year.

crédit photo : Frode Sandbech & DR 

Catégorie: Event