Files - WAD COVER #9

Texte WAD Contributor - Date 9 Juillet 2012

Couverture.

Photo : SEBASTIEN MEUNIER

Assistant : KARIM ALAOUI 

Chaque semaine, vous découvrirez les couvertures du WAD depuis ses débuts ainsi que leurs éditos. Une manière de retracer l’évolution de notre magazine depuis sa première parution en 1999. On continue avec le numéro #9 datant de l'année 2001. 

EDITO

On connaît la musique. Et la musique, vous allez la retrouver dans ce numéro de Wad. La musique et la mode bien sûr, qui avancent depuis toujours main dans la main. En stéréo. En une éternelle re-naissance. Regardez un peu les mouvements musicaux : l’univers électronique dans lequel nous baignons n’est pas né de nulle part. Et même s’il apporte sa part d ‘innovation, il n’hésite pas à aller puiser dans le passé. Le rap, la house s’inspire largement de ce qui s’est fait avant eux. Il ya souvent de vieilles résurgences disco dans la house. Il y a souvent de lointains échos rock dans le rap. Ce peut être discret, ou très net : une dizaine de DJ’s ne vient-elles pas de reprendre Gainsbourg ? C’est l’ère des samples à tout va.

En mode, c’est la même chose : l’heure est au vintage et à la customisation. On le voit chez les créateurs comme chez les marques qui investissent la rue. Les vieux modèles refont surface. Façon vintage : les modèles d’hier sont réédités, ou de nouveaux apparaissent avec un aspect « vieilli ». Façon customisation : les modèles sont revus et corrigés, redécoupés et remis au goût du jour. C’est l’authenticité… quitte à faire parfois jusqu’à l’exagération. Quoi qu’il en soit, les marques ont bien compris le bénéfice d’image qu’elles pouvaient en tirer. Il ya quelques mois, Levi’s a ouvert une boutique parisienne, NIM, dans laquelle elle présente en même temps sa ligne haut de gamme RED et sa ligne vintage (certains produits ont été créés par Gaspard Yurkievich et Jerôme  Dreyfuss). Et devinez quoi ? La boutique invite de temps en temps des DJ’s pour des happenings, à l’image du shop qui a toujours été à la pointe de ce mouvement.

Ainsi donc, la musique et la mode appartiennent au même phénomène. Elles suivent les mêmes règles, les mêmes courbes de perpétuel recommencent. A nous de les comprendre pour mieux les saisir, et mieux se les approprier. Aujourd’hui, les tribu rap ou house suivent en général des codes vestimentaires très nets et très formatés. A nous, à vous, de faire preuve d’un peu d’indépendance et d’imagination. Pour que nos écoutes ne soient pas trop codifiées.

 

Cover.

Photo : SEBASTIEN MEUNIER

Assistant : KARIM ALAOUI

Each week, you will discover the WAD's covers since its beginning and their editorial. A way to see the evolution of our magazine since its first parution in 1999.

Let's continue with the WAD #9 from 2001.

EDITORIAL

Music sounds better with you. And music you will find all through this issue of Wad. Music and fashion, of course, that have walked hand in hand since the beginning of time. In stereo sound. And in an eternal re-birth. Just take a look at musical movements : the electronic universe in which we are submerged has its origin.

And despite its innovation, it does not hesitate to take things out of the past. Rap and house music draw their inspiration from what has happenedbefore them. You often hear disco reappearances in house music. You often hear far away rock items in rap. It can either be discreet or very clear : Haven’t a ten or a dozen DJ’s just re-mixed Gainsbourg ? It is the all sample area. In fashion, it is the same thing : it is vintage and customisation time. You can see it in designer labels just as in brands that invade the street .

Old models come back and reemerge. Vintage style. Yesterday’s models are re-edited or newones appear with an ancient look. Customisation style : models are rectified and updated. It is authenticity … Even  if it means going into exagération. Be it as it may, labels have well understood the image benefit they can draw out of the movement . A few months ago, Levi’s opened a store in paris, NIM , in which the brand exhibits simultaneously its haut de gamme line RED and its vintagecreations( certain products have been designedby Gaspard Yurkievich and Jerôme Dreyfuss). And gués what ? The store invites a DJ every so often for a venue, just like the shop does ( the initiator of the movement ).

Thus fashion and music bélong to the same phenomenom. They follow the same rules, the same lines of a never-ending new beginning. It is up to us to understand them, to grasp them and to appropriate them in the best of all possible ways. Today, rap tribes follow a very strict fashion code. It is up to us, up to you, to prove to be more independent, more imaginative. So that our listenings will loosen up.

Catégorie: Art