Files - WAD COVER #20: THE GAMES ISSUE

Texte Caponigro Christelle - Date 11 Octobre 2012

Chaque semaine, vous découvrirez les couvertures du WAD depuis ses débuts ainsi que leurs éditos. Une manière de retracer l’évolution de notre magazine depuis sa première parution en 1999.

On continue avec le numéro #20 datant de mai 2004 

 

La mode est un jeu de tout les instants, qui se rejoue chaque jour plus intensément. Le matin devant nos placards, nous jouons à composer des tenues différentes, toujours plus créatives, avec nos vêtements préférés, en mariant les tendances à outrance. Une sorte de puzzle géant. D'ailleurs, si les collections de nos marques favorites comportent autant de pièces, c'est pour mieux assouvir notre soif de créativité, jamais épanchée par les heures pourtant nombreuses passées à faire du shopping ! Le total look a rendu l'âme, l'heure est au mélange de fringues venues d'horizons différents. Notre jeans fétiche se marie à merveille avec un T-shirt chiné dans un dead stock, des Dunks dernière génération et une veste achetée la veille. Il n'y a pas de règles du jeu, il suffit d'un peu de goût pour trouver le bon mix. Attention tout de même à ce que sa carte bleue ne décrète pas le Game Over ! Vous l'aurez compris, ce numéro de WAD est intégralement consacré au jeux et aux gens qui ne considèrent pas la vie autrement qu'aux rythmes de leurs éclats de rire. Quand on a lancé ce thème, on ne s'attendait pas à une telle effervescence. Toute l'équipe s'est allègrement replongée en enfance. Nos photographes s'en sont donnés à coeur joie, et ça se voit !

En faisant ce magazine, nous nous amusons tous les jours un peu plus. Nous faisons partie de cette mouvance qui a bien compris qu'on n'attire plus les foules en soirée sans leur promettre une bonne dose d'entertainment. De concours de bowling en compétition de karting, Paris a retrouvé une jeunesse qui fait plaisir à voir. Les gens que nous avons interviewés ne se prennent pas au serieux, ils exercent des métier (parce qu'il faut bien travailler) qui les passionnent, ils sont artistes ou designers, concepteurs de jeux ou tatoueurs, ils ne passent pas une seule journée sans se marrer. Comme nous. Et vous ?

Each week, you will discover the WAD's covers since its beginning and their editorial. A way to see the evolution of our magazine since its first parution in 1999.

Let's continue with the WAD #20 from may 2004.

 

Fashion is a game you play every moment, one tha every day plays itself out more intensely. In the morning in front of our cupboards, we play around making up our different looks. We're always more creative, using our favorite clothes to marry trends together to excess. It's a sort of giant puzzle. What's more, if the collection of our favourite labels are so extensive, it's perhaps to satisfy our thirst for creativity, never fully expressed even by many hours spent shopping. The total look has given up the ghost; it's the time of mixed look with clothes from all over the place. Suddenly, our favorite pair of jeangoes fabulously with the T-shirt dug out of a dead stock, especially when mixed with our last generation Dunk and that jacket we bought the over day. There are no rules to this game; you just need some good taste to find the right mix. Be carefu though that your credit card doesn't annouce Game Over.

You've understood, this issue of WAD is totally dedicated to games and the people who live life only when it passes to the rhythm of their own laughs. When we first thought of this theme, we weren't expecting such effevescence. The whole WAD team jumped straght back into their childhoods; our photographers gave their allwith joy in their hearts- and it shows.

It mean that while making the magazine, we had a little more fun every day. We like to think of ourselves as part of the movement that has understood that you can't attrack crowds to your club night without promising a healthy dose of entertainement. From bowling to karting competitions, Paris has grown young again, and it's a pleasure to see. The people we interviewed don't take themselves seriously; they work (because you have to work) in jobs that we love. They're artist or designers, game designers or tattoo artists, and they don't live a single day without having a laugh. like us. And you ?

Catégorie: Art