Files - WAD COVER #13: Thirteen issue

Texte Contributor WAD - Date 6 Aôut 2012

Couverture.

 

Photo : BERTRAND JACQUOT

 

Chaque semaine, vous découvrirez les couvertures du WAD depuis ses débuts ainsi que leurs éditos. Une manière de retracer l’évolution de notre magazine depuis sa première parution en 1999. On continue avec le numéro #13 datant de l'année 2002. 

 

EDITO


Treize. Gri-gri des uns, angoisse des autres. Chiffre magique, mystique, maléfique ou mirifique. Treize, chacun y met ce qu’il veut, ce qu'il croit, ce qu'il espère ou ce qu'il craint. Définitivement à part dans la galaxie des nombres. Objet de fantasmes et de prolations, il est le miroir de ce que nous sommes et de ce que nous désirons. Treize, malédiction biblique ou phénoménal succès marketing d'un jeu de hasard. C'est l'éternel coup de dés, le fil rouge de la grande et de la petite histoire. Tenez : ce que vous avez entre les mains, c’est le treizième numéro de WAD. Et ça - on l'espère - c'est une bonne nouvelle !
Pas de panique : pour rester très en phase et regarder le treize en face, nous nous sommes armés à le disséquer. Que cache-t-il pour être si terrible ou si fascinant? Quels délires viennent se loger sous sa cloche? D'où tient-il son légendaire pouvoir? Les gens de mode, pas si fous, ont leur idée. On connaît tous l'histoire du couturier qui prédisait le lin du monde le jour de la grande éclipse, mais il n'est pas le seul à avoir une petite boule de cristal dans un coin de la tête. Après tout. Chaque semaine. L’horoscope du Elle est guetté par tout ce que la mode compte de stylistes, d’attachés de presse ou de rédactrices... Et même si l'on en sourit, on le lit. D'ailleurs, on devrait aussi publier le thème astral des grandes marques : elles sont, comme les hommes, brinquebalées par la chance et la malchance. Idem pour les tendances ou les grandes stratégies de com : elles ne sont pas seulement le fruit d'études très sérieuses et quasi mathématiques; elles sont aussi le résultat de hasards beaucoup moins cartésiens. Alors, la mode, royaume de l'irationnel? Peut-être un peu.

Treize. C’est plus globalement pour nous occasion rêvée d‘une escapade au pays de la superstition. Car les fadas de Tarots, de conjonctions astrales, de bonnes et de mauvaises énergies sont plus nombreux que jamais... Saviez-vous que les grandes enseignes de vêtements sont en train de recruter des ‘conseillers Fen Shui‘ pour décider de la disposition de leurs présentoirs en magasin? Il paraît qu'un meuble orienté de telle ou telle façon peut jouer sur la vente de façon décisive. Si on vous le dit...

Mais treize, c’est aussi Marseille, le croisement des cultures, le bouillonnement créatif du sud… Et en matière de mode, c’est un régal. Treize, c'est encore l'âge clé, à la fois ingrat et formidable, où l'on découvre les fringues. les codes. les labels. où l'on construit sa personne lite. Treize, c'est la porte ouverte sur toutes les espérances et tous les projets. Treize-heureux.

WAD TEAM

Cover.

 

Photo : BERTRAND JACQUOT

 

Each week, you will discover the WAD's covers since its beginning and their editorial. A way to see the evolution of our magazine since its first parution in 1999.

Let's continue with the WAD #13 from 2002.

Thirteen. Lucky charm for some, angst for others. A magical, mystical. Malicious, marvellous number. Thirteen. People place what they went on it, their beliefs, hopes and fears. Definitively different in the galaxy of numbers, an object of fantasy and projections, it's the mirror of who we are and and what we desire. Thirteen. Biblical curse or a phenomenal marketing success for the game of chance? It’s the eternal game of dice, the leitmotiv in the big and little picture. So here we are –you are now holding the 13th issue of WAD. And that (we hope) is good news!
Don't panic: Without blinking, we've looked thirteen straight in the eye, and had some fun dissecting it. What does it hide that's so terrible and fascinating? What delirium has come home to roost in its nest? Where does its legendary power come from? Not so crazy fashion lovies have their own ideas. We all know the one about the designer who predicted the end of the world on the day of the eclipse, but he's not the only one with a little crystal ball hidden away in his head. After all. every week individuals in the fashion world – stylists, publicists, and editors - cast an eye over their horoscopes in Elle. And even if they're all smirking whilst reading, they still read them. Moreover. we should also look into the astral themes of the big brands: they, like us humans, are also shaken up by good and bad luck. Same for the trends and the big ideas of the advertisers and publicists. They're not simply the fruits of serious and quasi-mathematics studies, they're also the result of far loss rational leek. So is fashion the kingdom of the irrational? Perhaps a little.

Thirteen is the golden opportunity to escape into the land of superstition. There are more people into Tarot, astral conjunctions and good and bad energies than ever before. Large clothing brands are in the process of recruiting Feng Shui consultants to advise them on store layouts. It seems that the placement of a piece of furniture can play a vital part in sales. ll you say so...

Thirteen is also the district number of Marseilles, the crossroads of cultures, the creative melting pot of the South. For fashion, it's a delight. It is also a key age - simultaneously ungrateful and wonderful. A time when we discover clothes codes and labels; and construct our own personalities. Thirteen is an open door to all our hopes and plans. Happy-go-lucky 


WAD TEAM

Catégorie: Art