Files - WAD ABOUT AGENCIES : SUPERBIEN

Texte Carine Lucas - Date 18 Octobre 2011

L’agence Superbien est une agence créative spécialisée dans la direction artistique, la création et la réalisation de contenu animé. Le WAD est parti à la rencontre de l’un de ses co-fondateurs, Alex Mestrot, pour en savoir un peu plus sur leur travail.

L’histoire

Thomas Chosson (ex graphiste freelance) et Alex Mestrot (ex DA dans une agence de design) se rencontrent via des potes et finissent pas bosser ensemble sur divers projets. Lassés de leurs boulots respectifs, ils décident de lancer leur propre biz en 2007 pour « faire des trucs qui claquent, des trucs super bien » affirme Alex. Le nom de l’agence part de là. Ce n’est pas un ego trip prétentieux mais une manière de se mettre la pression et de faire au mieux « pour que les gens ne puissent pas dire Superbien c’est super naze ».

La technique

Avec une flopée de potes dans l’événementiel, ils se lancent dans la créa animée haut de gamme dans ce domaine. La base du truc chez Superbien, c’est « la bonne idée » qui est ensuite travaillée, et  matérialisée par une armada de DA freelance, tout aussi talentueux les uns que les autres, qui voguent 4 à 6 mois dans leurs bureaux, fourmillent et laissent place à de nouveaux talents.

Mais concrètement c’est quoi du graphisme animé ?« C’est tout ce qui est créé de toute pièce (en 2D et 3D) » répond Alex. Ici pas de captation vidéo, de délires artistiques chépères mais bien du geekage pragmatique où la bidouille de labo donne lieu à des projections géantes comme ce monstre en technicolor projeté sur l’Opéra de Sidney.  Le haut de gamme dépasse l’extraordinaire du travail, il se rattache aussi au savoir faire et à l’expertise qui n’embarque pas le client sur la route du n’importe quoi ou la planète de l’impossible. « On est pas trop des têtes brûlées » enchaine Alex. Certes, mais chez Super Bien, ce sont un peu des magiciens ?

La magie

Au delà de l’approche rationnel du créateur, il y a l’œil hyper fasciné du spectateur. Face aux créations hyper colorées et lumineuses, on perd toute notion de réalité, nos yeux peinent à trouver les ficelles de cet illusionnisme visuel. On oublie l’hyper technicité de la représentation pour basculer dans une contemplation de gamin de 4 ans devant papa Noël.

Du talent, on vous dit.

Superbien is a creative agency specialising in the artistic direction, creation and production of animated content. WAD went to meet Alex Mestrot, one of its co-founders, to learn a bit about their work.

The story

Thomas Chausson (a former freelance graphic designer) and Alex Mestrot (former artistic director in a design agency) met through mutual friends and ended up working together on a series of projects. Tiring of their jobs, in 2007 they decided to launch their own business to “make things with a bang, things that were super bien” Alex affirms. Thus the agency was named. It’s not meant as a pretentious ego trip, but as a method of pressuring themselves to do the best “so that people can’t say that Super Bien super sucks.”

The technique

With a slew of friends behind them, they launched into the creation of high end animation. At Superbien, they start with “the good idea”, which is then developed and executed by an armada of freelance artistic directors, all equally talented, who wander through their offices for 4 to 6 months, add to the excitement, then make space for new talents.

But really, what is animated graphic design? “It’s anything that is created from works (in 2D and 3D),” Alex responds. There is very little video recording or bizarre artistic esotericism, but lots of pragmatic geekage where the product of fiddling around in a lab ends up as a giant projection (like the monster Technicolor projection on the Sydney Opera House.) The extraordinary nature of their work is surpassed only by the quality of the animation, part and parcel of a savoir-faire and an expertise that doesn’t waylay the client with visions of the impossible. “We’re not too hotheaded,” Alex insists. This is true, but they might be magicians.

The Magic

Beyond the creator’s rational approach is the spectator’s incredibly entranced eye. Faced with hypercoloured and luminous creations, we lose our notion of reality, our eyes unable to find the strings pulling the visual illusions. We forget the complex techniques behind what we’re seeing and give into intense contemplation, carried on a wave of emotion.   

Catégorie: Event - Tags: Alex Mestrot, Thomas Chausson, WAD