Files - VOLVO OCEAN RACE BY CAMPER

Texte Thibault Kunz - Date 7 Novembre 2011

Le week-end dernier le monde de la voile se tournait vers la petite ville espagnole d’Alicante, qui accueillait le départ de la Volvo Ocean Race. WAD a fait ses valises pour aller soutenir l’un de ses participants : Camper with Emirates Team New Zealand. On en a profité pour découvrir le travail ingénieux de l’architecte Shigeru Ban et le talent du designer graphique Marc Farrow.

 

UN PEU D’HISTOIRE

Camper, on vous en parlait dans le dernier WAD pour saluer leur récente collaboration, avec Bernhard Willhelm. Marque de chaussure qui existe depuis 1975, elle a toujours réussi à garder un esprit familial. Le grand patron n’est autre que le fondateur Lorenzo Fluxa épaulé de son fils Miquel. Une production espagnole, dont les ateliers de fabrication de prototypes et de séries limitées sont toujours sur la petite île de Mallorca.

 

MAIS LA VOLVO OCEAN RACE, C’EST QUOI ?

La Volvo Ocean Race, en quelques mots, c’est une compétition qui a été créée en 1973 (à l’origine, sous le nom Whitbread Round The World Race). Elle est considérée comme l’une des courses les plus longues, les plus difficiles et les plus dangereuse du monde. Preuve en est, la première édition a perdu 3 de ses concurrents. C’est en 2001 qu’elle change de nom, mais son surnom « L’Everest de la Voile » est quand à lui resté ; le tableau est dressé !

 

UN BATEAU EXCEPTIONNEL

On s’est évidemment particulièrement intéressé au bateau Camper, nous sommes de vrais supporters que voulez-vous ! Œuvre du concepteur Marcelino Botin, connu pour avoir conçu les bateaux parmi les plus rapides du monde, il étonne encore avec ce monstre des océans : Plus de 20m de longueur et 30m de mats, il pèse environ 12,5 tonnes et offre une surface de voile de plus de 800m2… L’équipe néo-zélandaise, qui complète cet impressionnant palmarès, n’a plus qu’à bien travailler pour obtenir la victoire.

Last weekend the eyes of the sailing world turned towards the small Spanish city of Alicante, the starting point of the Volvo Ocean Race. WAD packed its bags and headed down to support one of the participants: Camper with Emirates Team New Zealand, and took the opportunity to discover the inventive work of architect Shigeru Ban and the talents of graphic designer Marc Farrow.

 

A BIT OF HISTORY

We’ve mentioned Camper before, notably in the last issue of WAD where we presented their recent collaboration with Bernhard Willhelm. The shoe company, which has managed to retain a familial feeling, has been around since 1975. The big boss is none other than founder Lorenzo Fluxa, supported by his son Miquel. A Spanish production, whose production workshop for prototypes and limited editions is still on the small island of Mallorca.

BUT THE VOLVO OCEAN RACE?

To make a long story short, the Volvo Ocean Race (originally known as the Whitbread Round the World Race), was created in 1973. It’s considered one of the longest, hardest, and most dangerous races in the world. The proof is there: three competitors perished during the first competition. The name changed in 2001, but its nickname ‘the Everest of Sailing’ has stuck; the stage is set!

 

AN EXCEPTIONAL BOAT

Of course, being the dedicated fans we are we’re most interested in the Camper boat! Designer Marcelino Botin, renowned for having created some of the fastest boats in the world, outdid himself with this sea monster: at more than 20m long and with 30m masts, the boat weighs roughly 12,5 tonnes and claims a sail surface of over 800m²... With this masterpiece as their vessel, team New Zealand doesn’t have to do much more than work hard to win.

UN DESIGN SO BRITISH !

Pour ce qui est de la conception graphique, le maroquinier espagnol a fait appel au studio britannique Marc Farrow, particulièrement connu pour le design dans le domaine musicale où il a débuté sa carrière (pour le clin d’œil, c’est d’ailleurs lui qui a conçu la dernière pochète d’album de Kylie Minogue). Cette fois-ci, c’est le monde de la voile qu’il investit : bateau de compétition, voiles gigantesques, collection spéciale Ocean Race... Tout y est passé ! Camper oblige, le rouge est la couleur omniprésente de son travail. Concernant le monogramme, c’est une technique utilisée pendant la première guerre mondiale pour éviter de faire peur à son adversaire (en donnant une impression de taille réduite). Pour aller plus loin, les motifs utilisés proviennent en fait du logo de la marque… Une anecdote raconte que le logo Camper retourné représente une vague et qu’il a donné la ligne de conduite du graphisme.

 

DE L’ARCHITECTURE FONCTIONNELLE

Dès l’entrée du village de la course, aucun doute possible, Camper s’impose une fois de plus comme un précurseur dans le choix de ses collaborateurs. Ce n’est autre que Shigeru Ban qui a conçu le pavillon de la marque. Esprit écolo et aspect pratique à l’honneur, l’architecte a construit la structure en carton, dont les piliers principaux s’emboitent pour une économie de place lors des transport ! Un rideau, qui n’est pas sans rappeler une voile de bateau, sert de rideau au soleil. On y retrouve donc une œuvre évolutive et simple qui prouve encore le génie de son concepteur.

 

Alors, futur champion ? Après un départ très remarqué lors du In-port race du 29 octobre, Camper n’a pas réussi à remporter la régate, mais le bateau conçu pour le grand large devrait nous réserver quelques surprises.

 

Allez Camper !

THE DESIGN : SO BRITISH

When it came to the graphics, the Spanish leatherworkers called upon the English studio of Marc Farrow, who made a name for himself working with musicians (just a hint: he’s responsible for the cover of the last Kylie Minogue album). This time, he dove into the world of sailing: race boats, gigantic sails, an Ocean Race special collection... taking everything into account! Red was, of course, necessary, being an omnipresent colour in Camper’s work. As for the monogram, the technique was used during the Second World War to avoid frightening your opponent (by giving an impression of reduced size). To take it even further, the motifs used come directly from Camper’s logo... of which it is said that the logo, upside-down, represents a wave, and that it is responsible for the conduit line in graphic design.  

 

FUNCTIONAL ARCHITECTURE

Right from the moment you enter the race village, there is no doubt: once again, Camper stands above, thanks to the work of its teammates. Their pavilion was designed by none other than Shigeru Bam. Prizing practicality and an environmental spirit, the architect built the structure of cardboard, and the support beams fit together to save space during transport! A curtain, reminiscent of a sail, offers cover from the sun. The structure is progressive and simple, a work proving its creator’s genius.

 

So, future champions? Despite a notable start in the In-port race on October 29, Camper didn’t win the regatta, but the boat, designed for the deep blue horizon, should have a few more surprises tucked away.

 

Go Camper!

Photos : Thibault Kunz

Catégorie: Event - Tags: Marcelino Botin, camper , shigeru ban, volvo ocean race