Files - Troy Pierce - interview

Texte Marion Doré - Date 11 Juillet 2012

Pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Troy Pierce, j'ai commencé la musique à New-York et je vis désormais à Berlin depuis 8 ans.

Quels sont vos projets actuels ?

Je bosse avec un ami de Los Angeles, Gibby Miller, et puis on est aussi sur un projet avec Miss Kittin, on prépare un morceau avec elle.

Un bugg pendant un dj set dont vous vous souviendrez toujours ?

Il y a en a eu quelque uns, mais le plus important, le plus stressant c’était avant un show que nous avons fait il y a trois ans. On jouait tous sur scène avec Richie Hawtin, Marc et les autres, on jouait tous ensemble, comme un groupe. On devait mettre tous nos fichiers sur un ordinateur et le dj jouait depuis cet ordinateur. J’ai fait une mise à jour de mes programmes qui a analysé la musique, ce que Rich’ n’avait pas fait sur l’ordinateur principal, donc quand j’ai mis toute ma musique sur son ordinateur, rien n’est apparu. Il ne lisait pas les fichiers, j’ai dû réenregistrer les instruments principaux pour rétablir nos fichiers. C’était juste avant un énorme show, l’un des plus gros, on était stressé et en plus c’était à Berlin, notre ville natale! 

For those who do not know you, could you introduce yourself?

My name is Troy Pierce, I’ve been living in Berlin for 8 years and before that I was in New York. I started making music in New York then I moved to Berlin to make more music.

What are your projects?

I do my own stuff, in my name. I do some stuff with a friend in Los Angeles, his name is Gibby Miller and it’s called Louder Bach. There are more vocals but it is still dance music. Then we’re doing something with Miss Kittin, we’re doing a track with her. 

A bugg during a dj set: will always remember it?

There were a few but the biggest, the most stressful one was before a show we did like three years ago. We were all playing on stage with Richie Hawtin, Marc and other guys – all together like a band. We all had to put our files in one computer and the dj was playing from this computer. I made an update of my software that analyses the music, but Rich’ didn’t do it on the main computer, so when I put all my music on his computer it didn’t show up. It didn’t read the files, it caused a huge problem, I had to copy the main instruments to reform our files. It was just before a big show, one of the biggest that we did, it was in Berlin so it’s like hometown and stress. That was the worst. 

La foule la plus folle que vous ayez rencontrée ?

Les Japonais sont les plus fous parce c’est comme s’ils avaient douze ans. Il y a beaucoup d’innocence dans leur enthousiasme, ce que vous ne retrouvez pas vraiment dans d’autres endroits et cet enthousiasme n’est pas nécessairement lié à la drogue. C’est une réaction et une excitation plus pure et vraiment unique. C’est différent par rapport aux autres endroits, je pense que c’est une question de culture.

La meilleure ville pour jouer dans le monde ?

C’est injuste de dire qu’il n’y en a qu’une, j’aime beaucoup Mexico, j’aime São Paulo au Brésil, parce que je suis contente d’aller dans ces villes. Peut-être Mexico.

Un truc que vous écoutez, auquel on ne s'attend pas venant de vous  ?

C’est très difficile… ah ! Non c’est facile, Danzig, du groupe Misfits , très heavy metal. C’est tellement ridicule mais c’est incroyable, j’écoutais ça quand j’étais un ado. Les paroles sont folles, il est trop à fond dedans… donc ouais, Danzig !

Votre coup de cœur musical ?

C’est difficile, je ne sais pas, mmmh, est-ce que je peux répondre « je ne sais pas »? Sinon, quand j’étais plus jeune, j’adorais Duran Duran, un vieux groupe…

Avez-vous des projets pour les mois qui viennent ?

Je travaille sur un truc avec un artiste en vidéo pour faire une bande son pour des visuels que nous avons créés ensemble, c’est intéressant parce que ça sort de la musique techno, de la musique de club.

The craziest crowd you ever met?

There are a lot of crazy crowds. I think Japanese crowds are the craziest because it’s like they’re 12 years old. There’s innocence in their enthusiasm that you don’t really found in other places and it’s not necessarily drug related. It’s more of a pure and really unique reaction and excitement to the music. It’s much different than anywhere else I think it’s probably a cultural thing.

The best place in the world to mix?

It’s unfair to say there is only one, I like Mexico City a lot, São Paulo in Brazil, in terms of being excited to go to these cities. Maybe Mexico City.

A music we wouldn’t except you to listen to?

It’s really hard… ah! No, it’s easy, Danzig, like from the Misfists, it’s heavy metal, it’s so ridiculous but I think it’s amazing. I listened to that when I was a teenager and now when I listen to it the lyrics are so stupid because he’s super into it, so yeah, Danzig.

Your musical crush?

It’s difficult, I don’t know, mmmmh, can I say I don’t know? When I was younger, I had a crush on Duran Duran, old band…

Do you have projects for the next few months?

I’m working on stuff with this video artist to make a soundtrack for visuals that we made together, that’s interesting ‘cause it’s outside of techno, outside of club music.

Catégorie: Music