Files - The three-angled craze

Texte Thomas Renard - Date 22 Octobre 2012

Dans les clips, les logos, sur les T-shirts, les pochettes d’albums ou sur les avant-bras : le triangle s’affiche partout depuis ces dernières années. Nouvel étendard de la branchitude, le delta fascine et signe l’effervescence d’une communauté à l’esthétique très codifiée. Entre symbolique et tropologie, comment et pourquoi le triangle est-il devenu le polygone de la hype ?

Quelques heures dans Paris suffisent pour s’en apercevoir : le triangle a la cote. S’il a su passer les siècles sans changer de forme mais en épousant toutes formes de symboliques, le triangle que l’on connaît aujourd’hui serait avant tout un héritage New Age [c’est en tout cas l’une des explications retenues à ce jour, ndlr]. On situerait donc l’apparition du triangle de la branchitude au milieu des années 60.

Le sceau d’une contre-culture

Le New Age – ou Nouvel Âge – est un courant spirituel occidental des XXe et XXIe siècles né en Californie. Cette contre-culture doit son avènement à un contexte historique assez particulier : celui d’une Amérique traumatisée par l’après-guerre du Vietnam et la recrudescence des discriminations raciales. L’objectif était alors de reconstruire un monde meilleur. Étroitement liée au mouvement hippie, cette idéologie avait pour prétention de vouloir fonder un « homme nouveau » avec pour symbole de la perfection de l’univers, notre fameux triangle.

In videos and logos, on T-shirts, album covers and forearms: the triangle has been everywhere these past few years. The new standard of cool connectivity, the delta captivates and codifies the effervescence of a community whose esthetic is deeply codified. Between the symbolic and tropology, how and why has the triangle become the shape of hype?

A few hours in Paris is enough to notice a few triangles on the side. It may have managed to maintain its form across centuries and meanings, but the triangle we know today carries a New Age heritage (ed. note: this is at least one lasting explanation). The appearance of the triangle can be traced back to the 60s happenings.

The seal of a counter-culture

The New Age is a Western spiritual movement of the 20th and 21st centuries originating in California. This counter-culture was born out of a particular historical context: that of an America traumatised by the effects of the war in Vietnam and the upsurge of racial discrimination. The objective was to reconstruct a better world. Directly linked to the hippie movement, the ideology was constructed in the hopes of creating a “new man”, represented by the symbol of the perfection of the universe, our triangle.

Le manifesto de Yacht

Les années passent et les triangles s’essoufflent avec elles. Pourtant, 2002 marque l’arrivée du groupe Yacht sur le devant de la scène. Cette année-là, ses membres dirigés par les iconoclastes Jona Bechtolt et Claire L. Evans décident d’ériger la formation au rang de concept mystique mêlant musique, spiritualité et arts numériques. Vaste programme. Un manifesto des plus farfelus vit même le jour, avec le triangle pour figure de proue.

Du triangle, ils usèrent et abusèrent. Le recommandant en tatouage à tous ceux qui en comprenaient la portée – celle d’une communauté dont ils s’étaient proclamés prophètes –, le delta devint également l’oriflamme d’une philosophie inspirée du New Age, faite de bric et de broc et d’un peu d’arrogance. Il n’y a qu’à googler hipster + triangle pour se convaincre du rôle de Yacht dans l’affaire.

Et le triangle d’aujourd’hui alors ?

Aujourd’hui, plus personne en Europe ne connaît Yacht. Que Dieu ait leur âme. Il n’empêche que le triangle affiche toujours aussi fièrement ses trois arêtes. Et c’est bien là tout le paradoxe : personne n’arrive expliquer pourquoi mais depuis son homologue New Age, le triangle signe encore l’exclusivité, l’appartenance à un groupe.

Repris aujourd’hui par la communauté hipster, le triangle équilatéral joue toujours aussi bien son rôle de sceau : celui du groupuscule de ceux qui savent. Chemises à carreaux, moustaches et clichés Instagram : et si le delta était la sempiternelle griffe de ceux qui, comme les hippies des années 60 et les fanatiques de Yacht, se considéraient en marge de la société ? Une chose est sûre, là où le triangle passe, le mainstream trépasse.

The Yacht Manifesto

As the years passed the exaltation of the triangle waned. That is, until 2002, when the group Yacht burst onto the scene. That year, its members, lead by iconoclasts Jona Bechtolt and Claire L. Evants, decided to establish a mystical, conceptual formation marrying music, spirituality, and digital arts – an extensive undertaking. A quixotic manifesto which lives on today, the triangle as its figurehead.

The triangle was used and abused. Recommended as a tattoo for those who understood its use – that of a community in which they declared themselves prophets – the delta became the banner of a New Age-inspired philosophy, a jumble of ideas with a touch of arrogance. Googling hipster + triangle is a convincing proof of Yacht’s role in the affair.

And the triangle today?

Today, nearly anyone in Europe has heard of Yacht. God rest their souls. Nevertheless, the triangle still proudly displays its three edges. And there lies the paradox: no one can explain why, but since its New Age counterpart, the triangle still signals exclusivity, belonging to a group.

Reclaimed by the hipster community, the equilateral triangle still plays its role as a seal: that of the small group in the know. Checkered shirts, mustaches and Instagram snaps: has the delta become the eternal mark of those who, like 60s hippies and Yacht fans, consider themselves to be at the fringes of society? One thing is clear – the mainstream does not enter under the mark of the triangle.

Catégorie: Fashion