Files - ROXY x ORANGE

Texte Caponigro Christelle - Date 29 Juillet 2011

A peine débarquées sur la côte basque, nous nous sommes délectées des plaisirs culinaires de la région avec un apéro dinatoire pas comme les autres. En plein cœur des Halles de Biarritz, nous attendait une dégustation géante de produits locaux : Beaucoup de "jamon", du "trou du cru" (un fromage basque) et plein d’autres mignonneries pour palais qui nous ont rempli la panse. A peine rassasiées, nous nous sommes empressées de rejoindre l’événement du week-end, à savoir les 20 ans de Roxy, la ligne girl de Quiksilver. Nous avons aidé à souffler les bougies, dansé sur les musiques locales… et vint l’heure d’aller nous coucher, car du lourd nous attendait le lendemain : notre premier cours de surf ! OUAI, on est des surfeuses maintenant et même qu’on tient debout sur la planche !

 

Les genoux rougis et abimés par tout ce sport extrême, nous avons fait une pause pour rejoindre le stand Orange et apprécier les acrobaties de notre champion de BMX préféré : Matthias Dandois. Impressionnant.

Finalement on a décidé de s’en tenir à notre carrière de surfeuses plutôt que de se mettre au BMX.

 

Dernière étape le samedi soir, un énorme concert sur la plage : Lilly Wood & The Prick, The Sounds... Des centaines de Biarrots descendus sur la plage du Port Vieux pour l’occasion. Une soirée idéale pour finir en beauté cette belle journée et retourner à la rédaction avec des souvenirs plein la tête.

Les mines halées, les poses de surf en veux-tu en voilà et les photos témoignages de nos exploits, il n’y a pas à dire : on a fait des jalouses !

We had hardly checked into the hotel that our taste buds were already enjoying the region’s culinary specialties at a quite original pre dinner “drinks and hors d’oeuvre” party: a gigantesque tasting had been organized at the heart of Biarritz’s market gallery. Lots of “jamon”, some “trou du cru” (Basque cheese) and a number of other tasty tasty dishes that filled us up trust me my friend. As our stomachs delightfully digested, we quickly ran to the week-end’s major event: that is Roxy’s 20th anniversary. We helped them to blow off the candles, dance on local music and then came the fateful bed time in view of the next day which promised to be busy.

Well, we DID put up with a lot: our first surf class… YAY we’re surfers now and we can even stand up on a board !

With our red knees suffering from all the sports we did, we took a break to check out what was going on at the Orange stall and appreciate our favorite BMX champion performing acrobatics. Ladies and gentlemen I call for Matthias Dandois. Impressive.

But we finally decided that we were already thankful for our big surfing career and didn’t really need to take on BMX.

 

Last step, Saturday night, huge concert on the beach: Lilly Wood & The Prick, The Sounds… and hundreds of locals that came down to the Port Vieux beach for the special occasion. This ideal night perfectly ended this beautiful day and we came back to the editorial office still daydreaming and our little heads full of wonderful memories. 

Tanned faces, showing off surfing poses we had learned and photos proving our beautiful performance actually happened: everybody was jealous and giving us the black eye !

Nous avons aussi eu l’occasion de rencontrer Matthias Dandois, champion du monde de BMX, et Maja Ivarsson, chanteuse de The Sounds :

Maja Ivarsson :

Le groupe The Sounds a été formé il y a 13 ans. Ils se sont rencontrés à l’école et leur succès les a vite propulsé en plein rêve américain. Maja vit désormais à L.A. mais passe la majorité de son temps en tournée à voyager à travers le monde. Tout comme nous, c’est sa première fois à Biarritz. Arrivée la veille du concert, elle n’a pas eu l’occasion de visiter la ville et de s’essayer au sport local, le surf, mais lorsqu’on lui pose la question elle se remémore ce surfeur de San Diego avec qui elle sortait à l’époque...On lui dit que de toutes façons, les Biarrots racontent qu’il ya des requins sur la côte basque... Après Biarritz, The Sounds poursuivra sa tournée pour présenter son dernier album, Something To Die For, sorti en avril dernier. A suivre.

 

Interview de Matthias Dandois, figure mondiale du BMX flatland :

 

Quel combo (enchaînement de figures) de la mort nous as-tu spécialement préparé pour cette démo balnéaire?

Half Cap Wip.

 

Tu rides breakless (sans freins) ou pas ? Et pourquoi ?

Oui, car c’est plus joli à regarder... sinon les mouvements sont trop saccadés. Et c’est plus drôle et plus agréable à faire !

 

Le flatland en 2011, c'est plutôt tout en vitesse ou tout en tech' ?

Tout en vitesse ! Les figures sont plus jolies qu’avant, donc les gens comprennent mieux...

 

Il paraît que ton flatland vire au street ? Où serait-ce le street qui tournerait flatland ?

Deux disciplines émergent : le flat fait du street. Maintenant, on peut faire du flat sur un banc : ça devient carrément une nouvelle discipline.

 

Après les américains comme Jesse Puente, les asiatiques comme Hiro, sans oublier le dieu finlandais Martti Kuoppa, il semble que les riders des pays de l’Est soient de dangereux adversaires... Qui crains-tu le plus chez les rookies quoi qu'il en soit ?

En République Tchèque et en Hongrie, il y a pas mal de riders ! Les pièces de vélo sont moins chères maintenant et ils bénéficient d'un environnement où la culture de l’entrainement est très stricte… Il y a donc de nouveaux riders comme le tchèque Dominik Nekolny... Il est trop fort, il est dans le top 3. Et il est tatoué.

 

Gina & Elsa

We were able to interview Maja Ivarsson, who comes from Swedish fjords and singer of The Sounds as well as Matthias Dandois, a BMX super hero.

Maja Ivarsson :

The band « The Sounds » was created 13 years ago. They met in school and success quickly propelled them right into the American dream. Still less well known in France, the band’s shows are always fully booked in the US or even in Spain and that has been the case for years. Maja now lives in LA, but travels on tour all around the world most of the time. Just like us, it’s her first time in Biarritz. Since she arrived the day before the show she hasn’t been able to visit the city and try out surf, the local sport, however when we ask her about surf she recalls this San Diego surfer she once dated… We tell her that, if it’s any consolation to her, the locals say there are sharks on the Basque coast… Right after Biarritz, The Sounds will pursue their tour to present their new album “Something To Die For” that was released last April. To be continued…

 

Matthias Dandois’ interview, BMX flatland’s emblematic figure :

What kind of deathlike combo did you specially prepare for this seaside demo ?

Half Cap Wip.

Do you or don’t you ride breakless ? Why ?

I ride break less cause it’s more beautiful to watch… otherwise moves look jerky. It’s also a lot more fun and exciting to do. 

What about flatland in 2011. Is it more about speed or all techs ?

Speed ! Figures are prettier than before so people understand easily and react.

We heard that your flatland was turning into street ? Or is it street that’s turning into flatland ?

The two actually join: flat’s doing street, now we can do flat on a bench, it’s becoming a whole new discipline.

After Americans like Jess Puente, Asians like Hiro and of course the Finish god Marttu Kuoppa, it seems that Eastern European riders are serious adversaries… Who are the rookies you are most afraid of ?

There are a lot of riders in Czech Republic and in Hungary ! Bike parts are less expensive than what they used to be and they benefit from a culture where training has always been taken extremely seriously. Therefore new riders come into the light, like Dominik Nekolny (Czech)… That guy’s really good, he’s in the top 3. He’s tattooed.

 

Gina & Elsa

Photos: Matthias Dandois / Leane Mueller / Elsa & Christelle

Catégorie: Food and wine