Files - Pickpocket

Texte Carine Lucas - Date 4 Juillet 2012

Pickpocket c’est une sérié de T-shirts, sweats et chemises « made in France ». Résistants et bien taillés, ils disposent tous d’une poche sur le cœur, dont chacune est découpée dans des morceaux de tissus très limités, trouvés en Bourgogne comme en Californies. Ils font de chaque vêtement Pickpocket une pièce quasi unique. Rencontre avec Thomas, l'un des deux fondateurs.

Qui se cache derrière la marque Pickpocket ?

Thomas : Nous sommes deux amis d’enfance, échappés de la banlieue pour tenter de réaliser quelque chose à Paris. Nous avons un parcours classique : lycée, bac, et pour ma part des études dans le cinéma. On a toujours été fasciné par le vêtement et le style en général, on aime la mode qui va du Sapelogue Congolais à l’étudiant de l’Ivy League ! Et puis, il y a un an, nous avons décidé de faire des tee-shirts pour exprimer nos envies.

Avant tout. Ce n’est pas un peu gonflé d'appeler sa marque Pickpocket ? Pourquoi avoir choisi ce nom?

On a longtemps hésité. On pensait à Kangaroo puis on s’est rappelé l’existence de cette marque de baskets des années 80 (qui avait notamment sponsorisé des sportifs comme O.J Anderson et Vince Coleman). Après quelques jours et une quarantaine de jeux de mots testés et vite oubliés, l’affaire était dans la poche : ce serait Pickpocket ! Le nom nous semblait parfait : un petit côté british, un mot équilibré visuellement et surtout un mot qui a su trouver sa place dans la langue française. A mille lieux du vol à la tire, notre nom se rapproche évidemment bien plus de l’élégance et du flegme d’un Arsène Lupin, que du vol avec violence.

Peux-tu expliquer le concept de ces tees?

Notre concept est à la fois simple et ambitieux : créer un basique, comme peut l’être le chino, la chemise oxford, la Derby, que l’on peut faire évoluer avec le temps. Un t-shirt classique, blanc, gris, noir, résistant et bien taillé, avec une poche sur le cœur. Le tout bien évidemment fabriqué à la main en France.

Pickpocket is a series of T-shirts, sweats and shirts « Made in France ». Strong and well-cut, each features a pocket cut from limited pieces of fabrics uncovered the world over, from Bourgogne to California, making each Pickpocket a nearly unique piece.Interview with Thomas, one of the founder.

Who’s hiding behind the PickPocket label?

We’re two childhood friends who escaped the suburbs to try to do something in Paris. We followed a traditional path: high school, and then I studied film. We have always bden fascinated by clothing and style in general and we like all fashion, from the Dapper African to the Ivy League student! So about a year ago we decided to make t-shirts expressing what we’re into.

Before we get into it, isn’t it a bit gutsy to call your label Pickpocket ;) ? Why did you choose the name?

We spent a long time throwing names around. We thought about using the name Kangaroo but  then we remembered the shoes from the 80s (the ones that sponsored athletes like O.J. Anderson and Vince Coleman). After a few days spent testing and quickly forgetting a few dozen plays on words we had it in the bag: it would be Pickpocket! The name seemed perfect: a hint of Britishness, a visually balanced word and a word that has made it’s way into French. Miles away from actual pickpocketing, our name is much closer to elegance, the composure of the Arsène Lupin type than it is to a violent theft.

Can you explain the concept behind these tees?

Our concept is at once simple and ambitious: to create a basic, like chinos, the oxford shirt, or a Derby, that we can modify over time. A classic white, grey, or black t-shirt, resistant and well cut, with a pocket over the heart. Everything made by hand in France, of course. 

On découvre tout un tas de motifs sur tes tees, où dégotes-tu ces tissus?

Les poches sont coupées dans des tissus chinés et dénichés aux quatre coins de la France et même à l’étranger. De la très calme région de Bourgogne à Downtown L.A, on trouve des petites pépites. Ces tissus sont souvent distribués en quantité limitée, on en fait donc des poches jusqu’à épuisement et ensuite on en utilise d’autres. Une attention toute particulière est portée aux détails, c’est ainsi que sur un même tissu la poche n’est jamais deux fois la même.

As-tu des projets pour la suite? Collabs? Tenue complète?

Pour le moment pas de « collabs » en vue, il faut avouer que nous débarquons un peu de nulle part, un peu loin d’un certain « ethnocentrisme parisien », bien que nous adorions notre ville d’adoption. Nous sommes sollicités par les clients, mais peu par les marques pour le moment. Ceci dit pourquoi pas ! Il y a beaucoup de gens que nous aimons, aussi bien aux États-Unis (Dr Romanelli, Mookee by Yuske…), qu’en Europe ou en Asie, nous pouvons toujours espérer que cela arrive. Pour ce qui est de notre marque, nous allons la faire évoluer sans pour autant oublier ce que nous savons faire :notre poche est un outil incroyable qui nous permet de tester plein de choses. En prévisions de l’hiver prochain, nous réalisons des chemises oxford, ainsi que des chinos avec l’intérieur et la doublure des poches en flanelle ou en chambray par exemple.

Quels sont tes points de vente?

 Le Citadium Haussman et Châtelet, ainsi que la boutique Swish (Paris 16ème, spécialisée dans les exclus « sneakers » et « streetwear »).

Et maintenant c'est le moment "t'as le droit de dire ce que tu veux"!

Jean Cocteau disait que le Style n’est « ni une danse ni un vêtement mais une démarche », il avait surement raison, ceci dit, un T-shirt PickPocket aide beaucoup.

Your tees host a whole series of patterns. Where do you dig up these fabrics?

The pockets are cut from dyed fabrics we find all over France and abroad. We find little gems everywhere, from the calmest area in Burgundy to downtown L.A. The fabrics are often distributed in limited quantities, so we make pockets until the fabric runs out and then switch to another. We pay close attention to the details, so no two pockets are ever the same even if they are cut from the same fabric.

Do you have any upcoming projects? Collaborations? Plans for entire outfits?

For the moment we don’t have any collaborations coming up. We have to admit that we’re coming out of nowhere, really. We’re upstarts in the Parisian scene, even if we love our adopted city. We’ve been approached by clients, but not by any labels yet. But we would! There are lots of people who like us, as much in the States (Dr Romanelli, Mookee by Yuske…) as in Europe or Asia, we can always hope that something will happen. As for our label, we want it to develop without losing sight of what we know how to do. Our pocket is an incredible tool that allows us to test out a lot of different things. For next winter we are developing oxford shirts as well as chinos whose interior and pockets are lined with flannel or chambray, for example.

Where are you sold?

Citadium Haussmann and Châtelet, as well as at Swish (Paris 16ème, specialising in exclusive sneakers and streetwear).

And here comes the part where you can say anything!

Jean Cocteau said that style was “not a dance or a piece of clothing but an attitude”. He was right, but that being said, a PickPocket t-shirt helps.

 

http://pickpocketlamarque.tumblr.com/

Catégorie: Fashion