Files - Mohsin Ali's ethos

Texte Carine Lucas - Date 7 Décembre 2011

Qui es-tu ? Que fais-tu ? Où es-tu ?

Je suis Mohsin Ali, un mec de Londres qui aime le design !

 

Comment as-tu commencé dans l’industrie après tes études au London College of Fashion ?

J’ai rien laché, j’ai passé des coups de fil à tout va et j’ai fait du porte-à-porte. J’ai eu finalement mon premier job en freelance et tout s’est enchainé.

 

Quel était le plus dur dans la préparation de ta première collection ? La pression ? Le financement ?

J’ai acquis une sacrée expérience dans le business et le design donc je savais où j’allais. Ce qui est dur, c’est plutôt l’attente, les questions et l’hésitation qui peuvent te faire douter.

 

Ton travail est souvent décrit par le mot simplicité. Es- tu d’accord ?

Simplicité, minimalisme, propreté sont pour moi des mots merveilleux. Ils ne décrivent pas uniquement ce que je fais mais ma philosophie de vie.

 

Quelle est ta première source d’inspiration ?

Je n’ai pas vraiment de première source d’inspiration, je suis la formule des « 3 F » Forme, Fabrication (conception) et Fonction. J’aime regarder si les choses qui m’inspirent suivent ces règles. J’essaye vraiment d’être constamment au courant de tout ce qui se passe autour de moi, comme un magicien le serait pour pas louper son tour. Je suis toujours dans la vision et la recherche.

Who are you ? What do you do ? Where are you ?

I'm Mohsin Ali... a regular guy from London who loves design !


How did you get started in the industry after finishing your studies at the London College of Fashion ?

I guess it was mere persistence, phone calls, more phone calls and A LOT of door knocking ! Eventually I got my first freelance job and it kind of spiralled from there !


What was the hardest thing about preparing your first collection ? The pressure ? Financing ?

Everything plays its part when you start a new label but I'm at an age where I've experienced a lot both in design and business so neither of these were hard factors... Waiting for that gut feeling that tells you it's time and then questioning it was probably the hardest moment... shall I... shouldn't I... shall I !


Your work is often described using the word ‘simplicity’. Do you agree ?

Simplicity, minimal, clean, are all to me wonderful words, they not only describe what I do, but also my basic ethos.


What are your primary sources of inspiration ?

I don't really have any primary sources, within all stages of design I follow the 3 'F's' Form, Fabric, Function and like to see if things that inspire me follow these rules. Thats not to say that I'm not constantly aware of everything that surrounds me on a daily basis, as a magician would say 'don't blink or you'll miss it!' always be on the lookout.

Quelle est la différence entre un matériau technique et un matériau traditionnel, et comment les utilises-tu ?

Nous vivons dans un monde où les choses nouvelles sont produites constamment et c’est la même chose avec le tissu. Au fil des années, je suis devenu de plus en plus fasciné par ce qu’on pouvait faire avec le tissu, les collages, les finitions, les bactéries, les membranes... La liste est longue et nous permet non seulement de produire un vêtement (dans sa forme) mais aussi un vêtement technique (dans sa Fonction).

Je me demande aussi si il y a tant de différence entre technique et traditionnel désormais ? Même les tissus traditionnels possèdent en eux un peu de futur.

 

Tu as travaillé avec le label Globe Trotter. Comment a commencé l’aventure ?

Je connaissais Gary Bott, le directeur créatif de Globe Trotter depuis longtemps et on a toujours voulu faire quelque chose ensemble. Quand j’ai décidé de commencer ma marque (collection Automne Hiver 2011), on avait la possibilité de travailler ensemble mais faute de temps ça n’a pas été possible.

Pour la deuxième collec’ (Printemps-Été 2012) on s’est assis, on a parlé de ce qu’on pourrait faire ensemble et c’est là que le cas Globe Trotter est né.

 

Peux tu nous décrire ta collection Printemps-Été 2012 ?

Des blocs de couleurs, des lignes épurées, des coupes intéressantes et des tissus fantastiques !

 

Tu as été élevé dans une famille culturellement mixte. Puises-tu ton inspiration de ton expérience ?

C’est plus un guide qu’une inspiration. Cela m’aide à prendre les bonnes décisions, à grandir en tant que personne et en tant qu’artiste.

 

Pourquoi ta collection n’est-elle pas encore disponible à Paris ?

Je ne suis pas tout à fait sûr de savoir moi même ?! Espérons pour la saison prochaine.

 

Si tu devais choisir une question pour que l’on te la pose, qu’elle serait-elle ? Quelle serait la réponse ?

Est ce que tu aimes WAD magazine ?

Comme on dit en Angleterre « Oui c’est bon ! » (Yes it’s proper !)

 

Crédit photos : DR

How do you work on a collection: story, materials, characters ?

There is no set rule to this approach, I'm constantly aware of silhouettes I like and the kind of fabrics I'd like to use, if I think there right I'll try to work them into the collection. Your Inspiration will constantly evolve as you keep researching what will become the foundation for good design.


What is the difference between technical and traditional material, and how do you use them ?

We live in a day and age were new things are constantly being produced. It's the same with fabrics. Over the years I've become more and more fascinated by what we can do with cloth, bonding, coating, bacteria, membranes, and the list goes on with things that you can do to produce great garment (FORM) but also technical garment (FABRIC,FUNCTION). I also ask myself "if there is still that much of a difference between technical and traditional?' Even traditional fabrics have a future component about them too!

 
You've worked with the label Globe Trotter. How did the adventure start ?

I've known Gary Bott, the creative director at Globe Trotter for a long time and we'd always talked about doing something together. When I decided to start the label (AW11) there was the possibility of working on something to compliment the collection but because of time issues it wasn't possible. By season 2 (SS12) we sat down and talked about what and how we could work together. This is how the Globe Trotter engraved range of lasers was born.

 
Can you describe your SS 2012 collection for us ?

Color blocks, clean lines, interesting cuts and exciting fabrics!


You were raised in a culturally mixed family. Do you draw inspiration or guidance from your experience ?

More guidance than inspiration, it's helped me make the right decisions, helped me mature as a person and as a creative!

 
Why isn't your collection available in Paris yet ?

I'm not quite sure myself!? Let's hope it will be next season!


If you were to choose a question for us to ask, what would it be? What is the answer ?

Do you like WAD magazine?

As we say in England "Yes it's proper!'

 

Photo credits : DR

Catégorie: Fashion - Tags: fashion, gary bott, globe trotter, mohsin ali