Files - Magda - interview

Texte Marion Doré - Date 11 Juillet 2012

A l'occasion du festival ME.007, le WAD a rencontré Magda, dj vivant à Berlin et appartenant au label Item & Things.

Quels sont vos projets ?

En ce moment nous faisons une compilation pour notre label. On l’a réalisée avec tous les artistes du label et d’autres amis. La compilation s’appelle Variables et sort le 13 juillet. J’ai aussi fait un mix de tout ça,  qui sortira deux semaines après la sorti de la compil. On travaille sur une collaboration avec Miss Kitten, ça devrait être sympa. Nous allons faire pas mal de soirées cet été, appelées Down & Out.

Un bugg pendant un concert dont vous vous souviendrez toujours ?

Oh mon dieu, c’est une bonne question, j’ai des milliers d’histoires à propos de problèmes d’équipements ou d’équipements cassés, de saphirs qui ne fonctionnent pas. Le dernier, récemment, les basses étaient si lourdes que ça a fait tomber l’ordinateur de la table. Il s’est écrasé par terre mais après ça a fonctionné à nouveau, ça remarche toujours d’une certaine façon…

La foule la plus dingue que vous ayez rencontré ?

A Berlin, en 2003, lorsque nous avons emménagé là-bas, les gens étaient tellement tarés, je n’arrivais pas à y croire. Il y avait ces Beats Street le dimanche, c’était de la musique électro. Tu marches, il y a des gens fous partout, c’est trop et tu veux partir. Mais ça se transformait en soirées tellement drôles et démentielles. Pour être honnête je n’arrive même pas à décrire ça mais je n’oublierais jamais.

 

In the framework of the ME.006 festival, WAD met Magda, dj living in Berlin and belonging to Item & Things label.

What are your projects?

Currently, we are releasing a compilation for our label and it’s set with all the artists from our label and other friends. That comes out July 13. It’s called Variables and I also did a mix of the all thing which that will be out two weeks after the compilation comes out. And next, I do a collaboration with Miss Kitten so that should be fun. We’re doing much parties this summer in different places called Down and Out.

A bugg during a dj set you will always remember?

Oh my god, that’s a great question, I have a thousand stories of equipment failure or broken equipment, needles not working. The last one recently was, the bass was so heavy that it shook the laptop of the table. It came crashing to the ground but then it worked again so that’s good. It always works again somehow the problem is.

The craziest crowd you ever met?

That would be definitely around 2003, in Berlin, when we first move there, people were just so nuts, I couldn’t believe it. There were these Beats Street. It’s on Sundays and it was electronic music. You’re walking, there are total crazy people everywhere, it’s  too much, you wanna leave. They end up being such fun and insane parties I can’t even describe it to be honest but I will never forget that.

 

La meilleure ville au monde pour jouer ?

Je ne peux pas dire qu’il y ait une meilleure ville pour jouer ou pour mixer, elles sont toutes différents, les foules sont différentes, les sons sont différents. A paris, les gens aiment un son particulier que je ne jouerais peut-être pas en Allemagne ou en Suisse.

Une musique que vous écoutez à laquelle on ne s’attend pas ?

J’aime tous les genres de music : indie, toute la pop des années 80, la new wave, l’électro, toutes cette électro old school, disco… je pense que la seule chose que j’aime vraiment pas… non, concentrons-nous sur ce que j’aime…

Votre coup de cœur musical ?

Prince, très certainement !

Avez-vous des projets ?

Nous pensons toujours aux prochains projets, pas seulement en tant que label mais aussi pour mes propres projets. J’essaie d’être en studio autant que je peux, enregistrer mes propres sons, juste travailler et voir ce qui arrive. 

The best place in the world to mix?

I can’t say there’s a best city to play or mix because they’re all different, different crowds, different sounds. In Paris, they definitely prefer a special sound that maybe is different that something I would play in Germany or in Switzerland…

A music we wouldn’t expect you to listen to ?

I love all kinds of music: indie, all the eighties, pop, new wave for sure, I love electro, all that is old school electro, disco…  I guess, the one thing I really don’t love… we ‘ll focus on what I do like

Your favorite video game?

I don’t play video games,  sorry

Your musical crush?

Prince, for sure

Do you have projects?

we are always thinking of next projects, to what to do and not just as a label but also in also myself. I try to be in studio as much as I can and record my own stuff, just work and see what happens

 

 

Catégorie: Music