Files - KEILING LEE – CHAMELEON COLLECTION

Texte Contributor WAD - Date 3 Septembre 2012

Votre projet de fin d’étude s’appelle ‘’Chameleon’’. Le caméléon change de couleur de peau pour se cacher dans un environnement précis. Pourtant votre collection est loin de se fondre dans la masse. Quelle est votre vision du caméléon ?

C’est exactement la vision que j’ai du caméléon, un animal qui ne se fond pas dans la masse mais qui change de couleur en fonction de son environnement afin d’y ressembler le plus possible et en essayant désespérément de s’y intégrer.

Ma collection ne se fond pas dans la masse parce que j’ai cherché à créer un fort effet visuel pour ce défilé. Le camouflage était le concept et le caméléon l’idée principale pour la recherche de couleurs et de textures. Mais se cacher et se fondre dans la masse n’est pas toujours la solution pour survivre, on doit parfois se démarquer et crier très fort.

À travers ‘’Chameleon’’ vous vouliez également aborder le thème de l’identité. Pour vous, le vêtement est-il un moyen de cacher son identité ou bien de l’assumer pleinement, voire d’en changer ?

C’est les trois à la fois. Mais ça ne marche pas toujours car porter des vêtements différents ne vous donne pas forcément une identité en particulier, il faudra aussi vivre cette identité.

Finalement ‘’Chameleon’’ est un sujet très sociétal et sérieux. J’ai lu que vous puisiez vos inspirations dans les films, la musique et la philosophie. Comment avez-vous trouvé le thème du camouflage ?

C’est un sujet sérieux en effet. C’est la philosophie qui m’a le plus inspirée pour trouver le thème du camouflage. J’ai lu un ouvrage intitulé « The Art of Thinking » (L’art de penser) écrit par un philosophe de Hong-Kong, Lee Tin Ming, dans lequel il écrit  cette métaphore : « Dans un monde d’idiots, il y a beaucoup de règles ridicules. Cependant si vous ne respectez pas ces règles, le groupe d’idiots vous tabassera. Dans ce cas, on devra donc faire semblant  d’être un idiot pour survivre ».

Dans quel film aurait-on pu voir les vêtements de ‘’Chameleon’’ ?

Vous ne verrez pas nécessairement mes vêtements dans un film, quand je parlais ‘’d’inspiration’’ c’est parce que j’ai tiré mes idées de films par exemple. Je ne peux pas citer un film comme ça, mais vous pourriez voir mon concept de Caméléon dans beaucoup de films et même dans la vraie vie.

Your final project is called ‘’Chameleon’’. The chameleon changes its skin colors to hide in a particular environment. Though your collection doesn’t fit in with the crowd. What is your vision of the chameleon? 

My vision for the chameleon is exactly that, an animal that doesn't fit into the crowd, but depending on its environment it changes colour in order to blend in with its environment as much as it can, desperately trying to fit in.

My collection doesn't not fit in the crowd because I was after a strong visual effect for a runway show. Camouflage was a concept; chameleon was a main focus for colours and texture research. Also hiding and fitting in are not always good for surviving, sometimes we have to stand out and shout out loud.

With ‘’Chameleon’’ you also wanted to talk about identity. In your opinion, clothing is a way to hide its identity or to assume it completely, or even to change it?

It is a way to all the above you have mentioned. But it doesn't always work because wearing different clothes doesn't really give you a particular identity, you will also have to live the identity. 

Finally, ‘’Chameleon’’ is a very serious and societal subject. I read that your inspirations came from movies, music and philosophy. How did you find the camouflage theme?

Yes, it is a serious subject. Philosophy has inspired me the most to find the camouflage theme. I read a book called 'The Art of Thinking' by a Hong Kong philosopher - Lee Tin Ming. In the book he wrote a metaphor - " In a world of idiots, there are a lot of ludicrous rules, however, if you don't abide by these rules you will be beaten up by the group of idiots. In this case, we shall pretend to be an idiot in order to survive."   

In which movie could we see your ‘’Chameleon’’ clothes?

You won't necessarily see my clothes in any movie, what I meant by inspiration is that I drew some of my ideas from these sources. I can’t really name a movie right now. But you'd see my Chameleon concept in a lot of movies and even in real life. 

Quelle est la bande son de votre collection ?

About The Girls de Kahimi Karie.

Quelle est la pièce phare de votre collection ?

Le manteau violet avec un caméléon dans le dos.

Trois mots pour décrire le style de Keiling Lee ?

Espiègle, décalé et coloré.

À part la mode, qu’est-ce que vous aimez le plus ?

La philosophie.

Si Keiling Lee était…

Une planète ?

Je serais Pluton, je sais qu’elle n’est plus considérée comme une planète et c’est justement pour ça que je l’ai choisie. Elle est petite, en périphérie et elle ne se fond pas vraiment dans la masse…

Une décennie ?

Je fais une fixette sur les années 60 : de la bonne musique et l’image que j’en ai est très colorée. .

Une citation ?

« Le succès, c’est comme être enceinte, tout le monde te félicite, mais personne ne sait combien de fois tu t’es fait baiser ».

What is the soundtrack of your collection?

About The Girls from Kahimi Karie.

What is the key clothe of your collection?

The purple coat with a chameleon on the back.  

Three words to describe Keiling Lee style?

 Playful, quirky and colourful.

Besides fashion what do you like the most?

Philosophy.

Is Keiling Lee was…

A planet? 

I'd be Pluto, I know this is not regarded as a planet anymore but this is why I chose it. It’s Small, on the outskirts and does not quite fit in. 

A decade?

I'm fixated with the 60s - great music and my image of it is very colourful.

A quote?

“Success is like being pregnant, everybody congratulates you, but nobody knows how many times your got fucked” 

Catégorie: Designer