Files - Julien David, vainqueur du Grand Prix de l’Andam 2012

Texte Contributor WAD - Date 27 Juillet 2012

Julien David, on vous en parlait dans le numéro #47 du numéro WAD Magazine il y a un an et demi. Il fait à nouveau parler de lui après avoir remporté le Grand Prix de l’Andam 2012

 

Définissez-vous en une phrase?

Moitié Silk moitié Plastique.

Petit, vous vouliez faire quoi?

Je voulais être le chanteur d'a-ha.

Vous avez commencé avec de la mode féminine, pourquoi ce choix?

C'est ce que j'ai appris à faire en premier.

Etait-ce pour vous comme un défi que de s'attaquer à la mode masculine?

Pour bien se comprendre en tant que marque, il faut faire des collections homme et femme, c'est complémentaire.

Comment trouvez-vous le temps, l'inspiration pour ces deux collections parallèles?

Je travaille beaucoup, j'espère embaucher plus de personnes bientôt.

A year and a half ago, we already talked to you about Julien David in the WAD issue #47. He catches attention again after winning the Grand Prix de l’Andam 2012.

 

Can you introduce yourself in one sentence?

Half silk half plastic

As a child, what did you want to do?

I wanted to be the singer of A-ha.

You started by doing womenswear, why?

Because that’s what I learned to do first.

Was it a challenge to tackle with menswear?

To be well understood as a brand, you have to do both menwswear and womenswear, it is complementary.

How do you find time and inspiration for both collections?

I work a lot and I would like to hire more people soon.

Vous avez récemment remporté le Grand Prix de l'Andam, qu'est-ce que cela va apporter à la suite de votre carrière?

Je suis très honorés d'avoir été sélectionné comme Lauréat de l'Andam 2012, ça va me permettre de développer mes collections et défilés, de bénéficier des précieux conseils de Pierre-Yves Roussel du groupe LVMH, et de faire une partie de ma production en France.

Ce prix a notamment été l'occasion pour vous de remporter un chèque conséquent. L'argent est-il un frein dans votre créativité?

Oui, c'est LE frein de plus en plus difficile a gérer avec la croissance de mon projet et des couts de production.

Vous vivez et avez basé votre atelier à Tokyo. Selon vous, de quoi devrait s'inspirer la mode française pour disposer de cette fraicheur nippone?

Je pense que la mode française ne doit pas s'inspirer de Tokyo, chaque ville a son caractère et je trouve que c'est bien comme ça.

You won the Grand Prix de l’Andam recently, what will this bring to you career for the future?

I am very honoured to have been chosen as the winner, this will allow me to develop my collections and fashion shows, to be advised by Pierre-Yves Roussel from LVMH, and to produce a bit in France.

This prize also allows you to have a nice cheque. Is money a barrier in you creativity?

Yes, and it is the obstacle which is more and more difficult to handle as both my project and the manufacturing prices are growing.

You are living and working in Tokyo. According to you, French fashion should draw inspiration from Japanese fashion?

I think French fashion shouldn’t draw inspiration from Tokyo, each city has its own character and I think it’s good the way it is.  

 

Catégorie: Designer