Files - Jeffrey Thompson, 10000 Pixels

Texte Valérie Fournier - Date 17 Février 2012

Jeffrey Thompson est sans doute à l’art ce que Einstein fut à la science en son temps : un surdoué parti loin, très loin, mais qui au final a sans doute devancé son époque. Artiste, musicien, professeur, chercheur, mathématicien, passionné d’informatique et de ses langages divers, Jeffrey fait dans l’art algorithmique, pixellisé et hyper conceptuel. En ce moment en résidence au Holland Computing Center (le centre ultra pointu en informatique de l’université du Nébraska) il s’associe avec Angeles Cossio (www.angelescossio.com) pour monter la galerie Drift Station (www.driftstation.org). Un artiste qui mélange maths, informatique, et pixel art ; à l’heure du tout numérique ; forcément, ça vous titille un tantinet la fibre intello-geek…

Que faisiez-vous avant la naissance d’Internet ?

A l’âge de 10 ans, je dessinais des BD et j’étais obsédé par les Tortues Ninjas. On avait un labo d’ordis Apple et je jouais beaucoup à Oregon Trail et Number Munchers à l’école. Je pense que l’esthétique de ces jeux a persisté chez moi, bien que je n’en sois pas toujours conscient.

Que pensez-vous de l’art numérique ?

Il y a beaucoup de travail à faire pour légitimer les plateformes en ligne. La solution, c’est peut-être d’utiliser ce qu’il y a de bien dans le web et des strucutres database : les expériences en temps réel. Il faudrait classer les œuvres d’art selon un algorithme comme Pandora le fait avec d’autres moyens, sans devenir une copie digitale des formats traditionnels.

Jeffrey Thompson is surely to art what Einstein was to science in his time: a person whose gifts have taken him far out, very far, but who in the end will definitely push his era forward. Artist, musician, professor, researcher, mathematician, passionate about technology and its many languages, Jeffrey makes algorithmic, pixellated and ultraconceptual art. Currently in residence at the Holland Computing Centre (the cutting edge computer technology centre at the University of Nebraska), he’s joined forces with Angeles Cossio (www.angelescossio.com) to open the Drift Station gallery (www.driftstation.org).

What did you do before the birth of the Internet?

Being 10, I was obsessed with drawing comics and the Teenage Mutant Ninja Turtles. We had a lab of Apple computers and I played a lot of Oregon Trail and Number Munchers games in school; I think that aesthetic has carried through in ways that aren't always conscious.  

What is your opinion about numeric art?

There's a lot of work to be done to legitimize online platforms. One way might be to use what the web and the database structures behind it are good at: customized and real-time experiences.  Sorting artworks algorithmically the way Pandora does and other means of organization that aren't digital copies of traditional formats.

Formes géométriques et couleurs : chaos, ordre ou beauté?

Je crois que les sciences et les mathématiques du 20ème siècle ont prouvé que le chaos, l’ordre et la beauté, c’est la même chose. Les structures basées sur des règles et les formes qui en résultent sont très inspirantes, surtout celles qui sont beaucoup plus compliquées qu’on ne le croit. 

Quelle est l’œuvre d’art de vos rêves?

C’est probablement impossible, mais je rêve d’épuiser mon appareil photo en créant algorithmiquement chaque image qu’il peut produire au même moment en utilisant un logiciel. Les images seraient des photos de moi, de vous, de toutes les variations de nos visages, du passé au futur. Une image basse résolution de 320x240 pixels en variation de gris contient 25676800 images possibles! Mais même en utilisant des ordinateurs extrêmement puissants, je ne pense pas que ça serait possible. 

C’est quoi la suite pour vous?

Je travaille sur une commission d’art publique prévue pour le printemps, je suis vraiment impatient. Je me prépare aussi à me plonger dans un projet de livre d’algorithmes qui interpolent des textes en se basant sur des règles de linguistiques. Je viens de lancer en ligne le projet « What I See When My Eyes Are Closed », un travail sur la couleur que les gens voient quand ils ferment les yeux. Tout le monde devrait faire l’expérience et m’envoyer sa couleur!

 

En ce moment, Jeffrey Thompson expose ses "10000 Pixels" online sur le site Art Micro Patronage  (artmicropatronage.org).

More : www.jeffreythompson.org

All Credits @Jeffrey Thompson

Geometrics and colors: chaos, order, or beauty?

I think 20th-century science and mathematics have shown us that chaos, order, and beauty are really the same thing.  Rule-based structures and the patterns that result from them are really inspiring, especially ones that are deceptively simple.

What is your dreaming piece of art?

A likely impossible idea to "use up" my digital camera by creating algorithmically every possible image it can create, one at a time using software. The images would include every possible photograph of me, of you, of every variation of my face and yours, of my childhood, of the future. A low-resolution image at 320x240 pixels in grayscale has 256^76800 possible images! Even using fantastically-powerful computers I don't think this will be possible.

What's next for you?

I'm working on a public art commission that will be fabricated this spring, which I'm really excited about.  I'm also getting ready to dive into an algorithmic book project that interpolates texts based on a set of linguistic rules.  I just launched an online project called "What I See When My Eyes Are Closed" that crowd-sources data about the color people see when their eyes are closed.  Everyone should take a look and send me your color!

 

More : www.jeffreythompson.org

All Credits @Jeffrey Thompson

Catégorie: Art