Files - Hennessy x Futura 2000 : a legendary collaboration / PART1

Texte Contributor WAD - Date 21 Juin 2012

©Pierre Henny

Quoi de plus normal pour la sortie d'un numéro "Cocktail" de WAD que de s'acoquiner avec l'un des alcools français les plus prisés au monde et l'une des marques françaises les plus prestigieuses? Hennessy, Cognac. Ces deux noms évoquent instantanément un luxe emprunt d'histoire et de tradition, un goût pour l'élégance et l'héritage noble du terroir charentais. Alors, quand la Maison fondée en 1765 enrôle le pionnier du graffiti abstrait Futura 2000 pour une bouteille en série limitée, on sent venir un cocktail explosif. Après quelques heures de voyage, nous arrivons au Château de Bagnolet, propriété de la Maison Hennessy depuis 1841. On y reçoit les meilleurs clients de la marque et des personnalités de passage lors d'événements exceptionnels, ainsi que quelques journalistes gonzo à l'occasion. Nous déjeunons dans le Jardin d'Hiver en attendant Futura qui est occupé avec une équipe de télévision étrangère. J'imagine l'ancien habitué des tunnels de métro new-yorkais, amateur de punk rock et peintre pour The Clash à l'époque, délocalisé pour quelques jours dans ce havre de paix où le luxe à-la-française est présent à tous les niveaux, de la droiture des serveurs aux hibiscus harmonieusement présentés. Le programme de la journée est chargé : rencontre avec Futura (Lenny McGurr pour l'état civil), visite du siège où l'artiste doit peindre un mur avec Atome, un jeune graffeur local, visite des chais (le lieu où sont conservées en tonneaux les eaux de vie), dégustation puis retour au château pour un dîner.

L'arrivée de Lenny sous la verrière du Jardin d'Hiver ne passe pas inaperçue. Vêtu d'une combinaison intégrale et d'une veste camouflage, un large sourire dévoilant une incisive manquante, son charisme et son excitation attirent immédiatement la sympathie et les regards amusés des maîtres des lieux, d'ordinaire plutôt confrontés à des hôtes disons… d'un autre style. La longue crinière noire et le regard vif de l'américain faussent le jugement mais il doit bien avoir la cinquantaine, cachée derrière l'enthousiasme d'un ado. "Regardez ce que j'ai ramené", lance-t-il fièrement en exhibant un vieux masque à gaz militaire, accessoire qu'il compte porter pour faire flipper le jeune Atome lors de leur première rencontre cet après-midi. Futura sait ce qu'il représente dans le milieu du graffiti mais il préfère jouer de son aura avec humilité, et pourquoi pas un peu d'humour. La visite du siège se révèle être passionnante, avec notamment le "comité de dégustation". Pour résumer, le cognac est un assemblage de plusieurs eaux-de-vie de différents âges et qui peuvent provenir de différents crus de la région, certaines bouteilles allant jusqu'à en contenir plus de 100 différentes. Goûter les eaux-de-vie est donc un rituel indispensable pour pouvoir élaborer la gamme de cognacs commercialisée chaque année, et le comité de dégustation se réunit tous les matins dans cette même pièce. Chez Hennessy, cet art de l'assemblage se transmet depuis 8 générations et le Maître Assembleur qui nous reçoit nous montre les portraits de son père et son grand-père qui officiaient déjà avant lui. Lenny ne perd pas une miette des explications, déguste et interroge avant de poser devant les multiples fioles (voir portrait). Petite anecdote, chaque membre du comité de dégustation ne peut donner son avis sur les eaux-de-vie qu'après 10 ans de participation et d'appréciation silencieuse. On ne badine pas avec les traditions chez Hennessy.

What is more obvious for the release of a WAD "Cocktail" issue than getting into bed with one of the most popular French spirits in the world and one of the most prestigious French brands? Hennessy, Cognac. These two names instantly evoke a luxuriousness full of history and tradition, a taste for elegance and the noble heritage of the Charente terroir. So when the House founded in 1765 enlisted the pioneer of abstract graffiti Futura 2000 for a limited edition bottle, one could sense an explosive cocktail to come. After a few hours trip, we arrived at Château de Bagnolet, owned by the Hennessy family since 1841. It receives the best customers of the brand and visiting dignitaries during exceptional events, as well as some gonzo journalists on the occasion. We had lunch in the Winter Garden while Futura was busy with a foreign television crew. I tried to imagine the old New York subway tunnels regular, punk rock amateur and official painter for The Clash back in the days, relocated for a few days in this peaceful haven where luxury à-la-française is present at all levels, from the waiters' righteousness to the seamlessly presented hibiscus. The schedule for the day is busy: meeting with Futura (born Lenny McGurr), visit the brand headquarters where the artist will paint a wall with Atome, a young local graffiti artist, visit the winery (where are kept the eaux-de-vie barrels), taste some cognac and then back to the castle for dinner. 

Lenny's arrival under the glass roof of the Winter Garden does not go unnoticed. Wearing some overalls and a camouflage jacket, a broad smile revealing a missing tooth, his charisma and excitement immediately draw the sympathy and the amused glances of the local staff, more used to taking care of hosts of say… a different style. The long black mane and bright eyes of the American blur judgment, but hidden behind the enthusiasm of a teenager, he must be in his fifties. "Look what I brought" he says, proudly showing off an old military gas mask that he intends to wear to freak the young Atome out at their first meeting in the afternoon. Futura knows who he is in the graffiti game but he prefers to play down his aura with humility, and why not a bit of humor. The visit of the headquarters turns out to be exciting, especially with the "tasting committee." To summarize, the cognac is a blend of several eaux-de-vie of different ages and which can come from different regional wines, some bottles containing up to over 100 different of them. Tasting the various eaux-de-vie is therefore essential in order to develop the range of cognacs marketed each year, and the tasting committee meets every morning in this room. At Hennessy, the art of blending has been passed for 8 generations and our host the Master Assembler shows us the portraits of his father and grandfather who already officiated before him. Lenny does not lose an iota of explanation, tastes and asks questions before posing in front of multiple vials (see picture). Interesting enough, each member of the tasting committee can only give his opinion on the tasted eaux-de-vie after 10 years of silent participation and appreciation. You do not mess with tradition at Hennessy.

©Pierre Henny

©Richard Schroeder

©Richard Schroeder

©Richard Schroeder

 

On retrouve ensuite le jeune Atome qui a commencé à peindre le mur sur lequel Lenny doit intervenir. Le Cognaçais n'a que trois années de "bombing" derrière lui et partager une fresque avec la légende new-yorkaise est pour lui un rêve éveillé. Futura le conseille, appose sa touche graphique à l'ensemble, joue l'assistant et répond aux questions des autres journalistes. En toute simplicité. J'en profite pour demander à Patrick Madendjian, le responsable marketing d'Hennessy à l'origine de la collaboration, pourquoi une maison de cognac si réputée s'aventure ainsi dans cet univers du street art, bien loin de ses racines. "Même si les univers sont différents", me glisse-t-il, "Futura et Hennessy partagent les mêmes valeurs de transmission, d'excellence dans la longévité…". Quand on sait aussi que les États-Unis font partie des plus gros clients de la marque, le choix semble judicieux. La visite des chais de la Maison apportera également son lot d'informations incroyables sur le procédé de fabrication du cognac. Chaque année par exemple, chaque barrique perd environ 2% de sa contenance à cause de l'évaporation liée à la perméabilité des tonneaux de chêne. On appelle cela "la part des anges". Pour la seule Maison Hennessy, dont certains tonneaux datent du 19e (voir photo), ce volume perdu représente 19 millions de bouteilles! Les anges pictocharentais sont... aux anges.

Nous rentrons au Château de Bagnolet pour le dîner préparé par le chef David Fransoret en l'honneur de Lenny. Là encore, la Maison distille le bon goût français et fait démonstration de son savoir-faire en matière de gastronomie. Après le speech du descendant du fondateur Richard Hennessy pour ouvrir les réjouissances et remercier Mr. McGurr de sa présence, ce dernier offre son plus grand sourire et fait part à son tour de sa joie d'être à la table. Dans le graffiti aussi on respecte les traditions. Le dîner se terminera tard dans la nuit et quand la plupart des convives se seront éclipsés et que le magnum d'X.O sera bien entamé, nous parlerons avec Lenny de ses projets (il accumule les photos de stadiums américains dans l'espoir d'en faire un livre) et bien évidemment de cette fameuse bouteille de cognac en série limitée. Tenue secrète pour le moment, nous vous donnons rendez-vous sur notre site cet été pour en reparler lors de son lancement aux États-Unis. Hennessy x Futura 2000, ou quand tradition et modernité se conjuguent à travers l'art.

 

Hennessy.com

 

Texte Saint Pierre

Photo Pierre Henny & Richard Schroede

We went then to meet the young Atome who had begun painting the wall on which Lenny has to intervene. The Cognac local has only three years of "bombing" behind him and sharing a mural with the New York legend is a dream come true for him. Futura gives him advice, puts his graphic touch to the ensemble, plays Atome's assistant and answers questions from other journalists. With ease. I take advantage of the loose time to ask Patrick Madendjian, the marketing manager of Hennessy who originated the collaboration, why such a famous cognac house ventures in the world of street art, so far from its roots. "Even if the worlds are different", he whispers me there, "Futura and Hennessy share the same values of transmission and long-lived excellence…". When you also know that the United States are one of the largest markets of the brand, the choice seems appropriate. The visit of the House's cellars will also provide a lot of incredible information on the manufacturing process of the cognac. Every year for example, each barrel loses about 2% of its capacity because of evaporation related to the permeability of oak barrels. This is called "the angels' share". For the House of Hennessy only, with some barrels dating from the 19th century (see photo), the yearly lost volume represents around 19 million bottles! The angels from Charente-Poitou are... in heaven.

We return to the Château de Bagnolet for the dinner prepared by chef David Fransoret in honor of Lenny. Again, the house exudes French good taste and demonstrates its expertise in the field of gastronomy. After the speech of founder Richard Hennessy's latest descendant to open the festivities and thank Mr. McGurr of his presence, Futura offers his biggest smile and explains his joy at being at the table. In graffiti also, traditions are to be respected. The dinner will end late at night and when most of the guests are gone and the magnum of X.O well underway, we will talk with Lenny about his projects (he takes numerous pictures of American stadiums in the hope of making a book) and that famous Hennessy limited edition bottle. Kept secret for now, we invite you to come back on our website this summer to talk about it when it's officially launched in the US. Hennessy x Futura 2000, when tradition and modernity come together through art.

 

Hennessy.com

 

Text Saint Pierre

Photo Pierre Henny & Richard Schroeder

©Richard Schroeder

©Pierre Henny

©Richard Schroeder

©Richard Schroeder

©Pierre Henny

©Pierre Henny

©Pierre Henny

©Pierre Henny

Catégorie: Food and wine