Files - Etienne de Crecy, 20 years compiled

Texte Carine Lucas - Date 5 Avril 2012

Précurseur de la "French Touch", figure incontournable de la scène électronique, Etienne de Crécy sort une compilation anthologique revenant sur 20 ans de carrière!

Ce question/réponse est réalisé par email, où es-tu et que fais-tu?

Je suis à mon studio, dans le 9ème arrondissement de Paris, et je branche un set up de TR 808 TR 909 TB 303 pour le live "SUPERDISCOUNT ON ACID" que je vais jouer avec Alex Gopher et Mr Jo au Silencio le 30 avril, à l'occasion de la release party de "MY CONTRIBUTION TO THE GLOBAL WARMING" (la compilation rétrospective sur mon travail des 20 dernières années). J'ai réussi à tout dire en une phrase, je suis assez fier!

 

Que trouve-t-on dans cette compilation?

70 morceaux issus de ma production depuis 20 ans: des tubes (façon de parler), beaucoup de remixes, mais, surtout, les titres que je préfère. Et puis, il y a deux Cds de titres inédits. Ma volonté au départ était de sortir ces inédits. Je travaille beaucoup, je produis beaucoup de musique, mais j'en sors peu. Je me retrouve alors avec beaucoup de titres qui m'encombrent l'esprit et qui n'entrent pas dans les concepts que je m'impose pour mes albums. Quand j'ai commencé à les compiler, je me suis rendu compte que le premier morceau datait de 1992. Il y a 20 ans! Il était donc intéressant de mettre des inédits, mais aussi les morceaux et remixes dont je suis le plus content.

 

Quand tu regardes derrière toi, après 20 ans de carrière, tu te dis quoi? Pour de vrai.

J'ai l'impression que c'était hier (Rires). Je travaille toujours dans des conditions totalement amateur. Il n'y a pas eu beaucoup de progrès.

 

Dans tes interviews, tu expliques que tu n'as jamais réussi à travailler avec un laptop...

Quand j'ai commencé, le laptop n'existait pas, et à chaque fois que j'ai essayé de faire de la musique avec, j'ai eu l'impression de travailler. Ce qui est moche! Je fais de la techno, je ne peux pas cracher sur la technologie, mais c'est juste que celle-là ne me convient pas, c'est trop pratique et j'ai besoin de me mettre des bâtons dans les roues.

 

Si tu n'utilises pas de laptop, comment articules-tu tes lives et tes DJ sets?

Dans le cube (installation imaginée par des architectes), j'ai un home studio analogique qui me demande beaucoup de travail durant le show. Ça rend les choses beaucoup plus excitantes et inattendues. Pour les DJ sets, j'utilise des CDs. J'ai une mémoire visuelle des tracks que je joue, je fais un dessin sur chaque CD, ce qui me permet de reconnaitre le morceau qui est gravé au premier coup d'œil. Chercher dans des dossiers et des sous dossiers pendant un DJ set me semble "anti funky"!

Pioneer of the ‘French Touch’ and pillar of the electronic scene Etienne de Crécy is releasing an anthology of his 20-year long career!

This conversation is being held via email, so where are you and what are you doing?

I’m in my studio in Paris’ 9th arrondissement, plugging in a set up of the TR 808 TR 909 TB 303 for the SUPERDISCOUNT ON ACID live set I’ll be playing with Alex Gopher and Mr Jo at Silencio on April 30 during the release party for MY CONTRIBUTION TO THE GLOBAL WARMING (the retrospective compilation of my work over the last 20 years). I’m proud of myself for getting it all out in one sentence!

 

What will we find on the compilation?

70 tracks from my work over the past 20 years: some of the hits (if you can call them that), lots of remixes, but mostly just my favourites. And there are two CDs of unreleased work, and the first plan was to release them. I work a lot, I produce a lot of music, but I don’t get out of it much, so I’ve ended up with a lot of tracks that are weighing me down, but that don’t have anything to do with the concepts I use to structure my albums. When I started to compile them, I realised that the first one was from 1992. 20 years old! So it was interesting to compile the unreleased stuff, but it also has the tracks and remixes I’m happiest with.

 

When you look back at your 20-year-long career, what do you think? Truthfully.

I feel like it was yesterday! (Laughs). I still work in very amateur conditions. There hasn’t been a lot of progress.

 

In your interviews, you explain that you have never been able to work with a laptop… 

When I started the laptop didn’t exist, and every time I’ve tried to make music with one has felt like work. Which sucks! I make techno and I don’t want to look down on technology, but it’s just that it doesn’t work for me. It’s too practical and I definitely need to throw a spanner in the works.

 

If you don’t use a laptop how do you play live shows and DJ sets?

In the cube (which was designed by architects) I have an analog home studio that requires a lot of attention during the show. It makes things more exciting and unexpected. For DJ sets, I use CDs. I draw on every CD, so I have a visual memory of the tracks that I play. I can tell which track is on a CD as soon as I see it. Digging through files and sub-files during a DJ set seems ‘anti funky’!

Tu expliques que le fameux cube que tu as réalisé était aussi là pour attirer l'attention du public sur autre chose que toi. Tu entretiens une relation un peu conflictuelle avec ton image?

Voilà, "conflictuelle", c'est le mot.

 

Parlons d'artistes électro très exposés... Que penses-tu de la collaboration entre Laurent Garnier et Ed Banger? Tu la trouves cohérente?

C'est ce que j'aime aujourd'hui, rien n'est cohérent et c'est très bien comme ça.

 

Pour finir à propos de ta compilation rétrospective, qu'est-ce qui a changé depuis tes débuts dans la scène électronique, et qu'est-ce qui a perduré?

La drogue a changé et la musique s'en ressent. On est passé de l'ecstasy au MDMA en passant à la cocaïne. On avait des morceaux longs, avec des montées interminables, on a eu des tracks hyper speed où seul le drop était important, et maintenant on revient à une musique plus deep. C'est assez révélateur de notre époque. 

 

Un mot pour finir... Ou deux?

Yaman!

You’ve explained that the famous cube you designed also serves to draw the crowd’s attention to something other than you. Do you still have feel conflicted about your image? 

Yeah, ‘conflicted’, there’s the word.

 

Let’s talk about well-known electro artists… What do you think about the collaboration between Laurent Garnier and Ed Banger? Do you think it makes sense? 

These days I’m into things that don’t make sense, and it’s perfect that way.

 

To finish off with your retrospective compilation, what has changed since you started in the electronic scene, and what remains the same?

The drugs are different and it’s reflected in the music. We’ve gone from ecstasy to MDMA by way of cocaine. We’ve had long tracks with interminable build-ups, we’ve had hyperspeed tracks where the drop was the most important, and now we’re back to deeper music. It says a lot about our era.

 

A parting word… or two?

Ya man!

 

Catégorie: Music - Tags: etienne de crecy