Files - CALVI ON THE ROCKS PART 1

Texte Irina Aupetit Ionesco - Date 9 Juillet 2012

Le festival Calvi on The Rocks est devenu l'évènement musical incontournable de l'été. Pour ceux qui aurait eu la mauvaise idée de vivre dans une caverne ces dix dernières années, Calvi c'est ça : un cadre idyllique et convivial, où sont présents les artistes les plus prometteurs ainsi que que tous les plus grands noms de la scène pop et electro internationale. Tout cela évidemment jour et nuit ! C'est donc les pieds dans l'eau que les festivités ont commencé à la plage Diesel In Casa avec des Dj sets de Coma, Jennifer Cardini et du grand Ewan Pearson. La première soirée de concert au Théâtre de Verdure a commencé calmement avec Pierre Gambini, Rocky, C2C mais surtout avec les très énergiques Stuck in The Sound ! Pour les plus vaillants, la soirée se poursuivit au Trax Club avec la techno / house
du label Get The Curse. Le ton était donné !

La journée de samedi a été marquée par le set italo disco "historique" du parrain grenoblois The Hacker, pour une fois de blanc vêtu, sur la plage In Casa. Nous étions trop bien pour aller voir ce qui se passait ailleurs ! La nuit est tombée sur le merveilleux Kindness avec son groove à la Chic et son élégance à la David Byrne : un délice. Breakbot accompagné d'Irfane prit le relais en restant
sur un thème funky qui a ravi le Théâtre de Verdure. The Shoes ont accéléré le rythme en prouvant QU'ILS ÉTAIENT UN FABULEUX GROUPE DE SCÈNE. Le dernier à monter sur scène fut le génie de l'electro française : Gesaffelstein. Un live parfaitement millimétré sans aucune fausse note qui a complément fait perdre la tête aux spectateurs ! Les plus téméraires ont fini leur nuit chez Tao avec Brodinski et ne l'ont pas regretté !

 

Un réveil difficile en ce dimanche, mais motivé par le set des Pachanga Boys, alias Superpitcher et Rebolledo, et le live de Saschienne. In Casa avait pertinemment baptisé cette journée : "jour du seigneur". La messe a été dite et avec brio ! Trois groupes pour
terminer ce beau week-end : Total Warr, The Rapture qui ont clôturé la soirée mais surtout le live du duo WhoMadeWho qui comme à leur habitude ont tout donné et ont importé l'adhésion totale du public, signant ainsi le concert le plus excitant du dimanche. Jamais rassasiés, les plus endurants se pressaient au-dessus du port, dans le club sauna mis en place par Marco dos Santos, qui recevait les
inséparables Louis et Mike, pour un back to back enivrant à plus d'un titre. Merci Brodinski et Gesaffelstein pour nous avoir fait suer toute la nuit !

 

Crédit photo : Kris Maccotta

Catégorie: Event