Files - Andrea Pompilio : nobody wants to take themselves too seriously

Texte Carine Lucas - Date 3 Mai 2012

Elevé aux grandes maisons, Andrea Pompilio a su insufflé un vent nouveau au vestiaire masculin avec la création de sa marque éponyme. Débordant d'imprimés rigolos, de détails sophistiquées, il convainc une fois de plus grâce à ce petit grain de folie qu'il apporte au menswear.

 

Quand avez-vous commencé à vous intéresser à la mode?

J'ai toujours été intimement intéressé par la mode, depuis que je suis tout petit. En fait, j'ai décidé que je voulais devenir designer de prêt-à-porter alors que j'avais 8 ans.

En quoi le caractère artistique de votre famille vous guide/inspire?

J'ai grandi dans un environnement très créatif. Ma grand-mère était propriétaire d'une boutique de vêtements, et j'ai en réalité grandi dans le magasin. D'un autre côté, mon père est architecte et ma mère a une très grande passion pour la peinture. Donc, d'une certaine façon, j'ai vraiment grandi entouré de gens inspirants.

Raised by fashion's big names, Andrea Pompilio breathed new life into the masculine wardrobe with the creation of his eponymous label. Bursting with fun prints and sophisticated details, we're enraptured by the flash of excitement he brings to menswear.

When did your interest in fashion?

I've always been intimately fascinated by fashion, ever since I was little. I actually decided I would be a RTW designer at the age of 8.

How did your family's artistic side guide/inspire you?

I grew up in a very creative environment. My grandmother was the owner of a fashion boutique, and I basically grew inside the shop. On the other hand, my father is an architect and my mother has a strong passion for painting. So, all in all, I pretty much grew surrounded by inspired people.

Vous avez collaboré avec Prada, Calvin Klein et Yves Saint Laurent. Qu'avez vous retenu de ces différentes expériences et comment les réinjectez-vous dans votre propre label?

Durant ma carrière, j'ai eu le plaisir de travailler pour certaines des maisons les plus connues au monde. Même si je n'ai pas forcément réussi à transmettre l'ensemble de mon expérience précédente dans le travail dans mon propre label, mon sens personnel de la mode s'est développé de multiples façons, en cherchant de l'inspiration dans des sources très diverses. Une chose que j'ai sans doute apprise, c'est l'importance des coopérations, car elles permettent d'atteindre des buts importants.

Votre collection Eté 2012 raconte l'histoire d'un jour typique dans la vie d'un homme. A quoi peut-on s'attendre pour l'hiver prochain?

Mon objectif est de proposer un style de vie, une façon de vivre, plus qu'une simple collection de vêtements. Comme pour la collection Automne-Hiver, j'ai décidé de revenir aux basiques, mais d'une drôle de façon, avec un côté bizarre. Quand le classique tailleur Italien rencontre le sportswear américain, sans oublier une touche d'ironie. Chaque pièce incarne l'esprit de la collection. Donc - comme je le dis toujours - vous pouvez vous attendre à une bonne dose de tailleur Italien, des imprimés, des couleurs inattendues, des accessoires fun et des chaussures rejoignant tout ce mélange. Avouons-le, personne n'a envie de se prendre au sérieux.

Créer, c'est être inspiré. D'où vient votre inspiration pour cette collection?

Je trouve l'inspiration tous les jours. Que ce soit par une personne croisée au hasard dans la rue ou une photos trouvée dans un magazine. Je pense que la partie amusante de mon travail est d'être capable de regarder le monde d'un œil différent, celui qui voit la beauté venir de l'intérieur. Mais mes sources d'inspiration les plus importantes sont les voyages. Apprendre à connaître d'autres cultures est l'élément qui atteint le plus mon inspiration artistique.

La suite?

Je me concentre principalement sur mon projet personnel, mais quelques collaborations intéressantes sont à venir. Je ne vais pas trop rentrer dans les détails, mais sachez que rêver les yeux ouverts est ce qu'il y a de meilleur.

You collaborated with Prada, Calvin Klein and Yves Saint Laurent. What did you learn from these experiences and how do you use these lessons for your own label?

During my career I've had the pleasure to work for some of the world's most known fashion brands. Although I did managed to convey all of my previous work experience into my own label, my personal fashion sense has developed in a more diversified way, taking inspiration from completely different sources. One thing I've certainly learnt though, is the importance of cooperation in order to achieve important goals.

Your SS 12 collection tells the story of an average day in the life of one man. What can we expect for Fall/Winter?

My aim is to propose a lifestyle, a way of living more than just a mere collection of clothes. As for the FW collection, I decided to go back to basics, but in a fun, quirky way. Think classic Italian tailoring meets American sportswear, with a never-missing touch of irony. Every piece embodies the collection's spirit. So - like I said - you can expect a real dose of good ol' Italian tailoring, along with prints, unusual colours and fun accessories and shoes thrown into the mix. Let's face it: nobody wants to take themselves too seriously.

To create is to be inspired. Where did the inspiration for this collection come from?

I let myself be inspired everyday, be it a random person down the street or a picture I see in art book. I think the fun part of my job is to be able to look at the world with a different eye, one that finds the beauty coming from within. My main source of inspiration, though, is travelling worldwide. Getting to know other cultures remains the main trigger for my artistic inspiration.

What's next?

I'm concentrating on my solo project for the most part, but I do have a few exciting collaborations to come. I'm not getting into too much details though, daydreaming is the best part!

Catégorie: Fashion