Files - Ajaz Ahmed, Chairman and Founder of AKQA opened an agency in Paris

Texte Carine Lucas - Date 29 Février 2012


Rencontre avec Ajaz Ahmed, fondateur d’AKQA, l’une des agences digitales les plus primées l’année dernière 

Qui es tu ? Ou es tu ? Et que fais tu ? 

Je suis Ajaz Ahmed, le fondateur et le président de l’agence AKQA. Nous sommes vendredi soir et je suis chez mes parents dans un petit village qui se trouve tout près de là où j’ai grandi, dans le sud de l’Angleterre. Dans quelques jours, je pars faire le tour de l’Asie avec mon équipe. Nous espérons ouvrir un bureau à Tokyo en plus de celui déjà implanté à Shanghai.  Donc, Je voulais voir mes parents avant de partir et passer la nuit dans leur maison. 

Peux-tu nous raconter ton parcours? 

J’ai commencé à 15 ans, j’ai eu la chance de bosser avec trois grosses entreprises qui en plus de me plaire, étaient parmi les leaders mondiaux du secteur. J’évoluais dans un univers très dynamique, stimulant intellectuellement et extrêmement créatifs, j’étais encore jeune mais j’ai appris beaucoup de tous ces gens vraiment talentueux qui m’entouraient. Etant encore ado, j’étais dans une phase où j’avais soif de connaissance et j’ai fini par comprendre comment fonctionnaient ces grosses boites. 23 ans après, je suis toujours dans le secteur. 

Pourquoi avoir fondé AKQA ?

A l’âge de 21 ans, j’ai fondé AKQA pour développer des idées cohérentes avec la révolution digitale. AKQA c’était aussi au départ cette idée de faire du bon boulot tout en donnant du sens au travail effectué par les membres de l’équipe. Nous voulions attirer des personnes brillantes et leur donner un cadre qui leur permette de réaliser de grandes et belles choses. Nous voulons qu’AKQA soit une méritocratie qui récompense les bonnes idées, la détermination, l’innovation et la discipline.  

Qu’est ce qui différencie AKQA d’une agence classique ?

Nous ne pensons pas comme une agence de publicité, mais comme une entreprise innovante et pleine d’idées.

Cela signifie pour nous que le plus important est d’aider à faire évoluer notre client plutôt que de juste lancer une campagne publicitaire. 

Nous mettons de l’âme et de l’humanité dans notre travail pour rendre la technologie plus accessible et plus humaine. Nous croyons aussi au pouvoir des cercles vertueux : Si nous faisons les choses biens, alors de bonnes choses arriveront. 

Interview with Ajaz Ahmed, AKQA’s Chairman and Founder, one of last year's most awarded digital agencies.

Who are you? Where are you right now? What are you doing?

I’m Ajaz Ahmed, the founder and chairman of AKQA. It’s Friday night and I’m at my parent’s house in a small village near where I grew up in the South of England. In a few hours I go on an Asia tour with my team to China, Japan and Hong Kong. We hope to open an office in Tokyo to compliment our business in Shanghai. I wanted to see my parents before I head off so I’m spending the night at their house.  

Can you briefly tell us about your career?

I started working when I was 15 years old and was lucky to work with three companies that I loved and were also world leaders. Because I was working in these dynamic, intellectually stimulating, creative environments while I was still growing-up, I was surrounded by really intelligent, talented people who I learned a lot from. For a teenager at perhaps the point in my life that I was most open to being influenced, it was the most amazing start anyone could have. I learned how big, international, hi-tech-companies on the cutting-edge worked. 23 years later I’m still working!

What made you create AKQA?

When I was 21 years old I founded AKQA to create ideas that embrace the digital revolution. AKQA started as an idea itself to contribute great work to the community and provide meaningful careers to our team. We want to inspire a culture that attracts brilliant people and gives them an environment to create incredible work. We want AKQA to be a meritocracy that rewards good thinking, determination, innovation and the discipline to deliver.

What makes you different from a classic digital agency?

We don’t think of ourselves as an ad agency, but an ideas and innovation company. That means for us, it’s more about helping to transform a client’s business rather than just launching an ad campaign. We put soul and humanity into our work to make technology more accessible and more human. We also believe in the power of the virtuous circle. That if we do good, then good things will happen. 

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi ouvrir une agence à paris ? 

Parce que nous sommes des romantiques dans l’âme! Parce que nous aimons Paris. Parce qu’on imagine une sorte de « Renaissance Digitale », qui fait que le travail que nous ferons en France sera partagé dans le monde entier. Parce que Nike, notre client depuis 12 ans, nous a donné l’opportunité de réaliser notre « Paris Dream ».  

Tu deviens recruteur pour un jour, qu’est ce qui fait que tu m’embauches ?

La passion, l’intelligence, le dévouement. 

Vous êtes les meilleurs cars…

Nous savons qu’il y a toujours plus à apprendre. Nous ne prenons pas pour acquis ce que nous avons ou encore ce que nous allons faire. On ne se prend pas trop au sérieux parce qu’il ne faut pas oublié que nous avons la chance de gagner notre vie avec un boulot qui nous plait et avec des gens que nous respectons. 

Quelles sont les tendances aujourd’hui dans la communication digitales ? 

Nous sommes dans l’aire de la connexion. Les médias ont déjà opérés la transition vers le digital. Bientôt, les produits vont devenir encore plus connectés, encore plus intelligents tandis que la 4G va rendre tout instantané. Une « concierge » digitale, qui gère et organise votre vie à votre place, peu importe l’endroit où vous êtes, ce n’est peut être pas si loin dans le futur.

Qu’est-ce qu’il ne faut plus faire en matière de communication digitale ?

Il faut éviter la « multimédiocrité ». Il y a déjà assez de superflu dans ce monde, n’en rajoutez pas. 

Quel est le futur de la communication digitale ?  

La technologie va devenir l’expression la plus visible d’une marque, donc toute organisation va devoir apprendre à devenir une entreprise d’innovation. 

Qu’est-ce qu’on peut vous souhaiter pour la suite ? 

Que nous donnions tout au présent afin de contribuer à un avenir meilleur. 

 

Ajaz Ahmed, fondateur et CEO d’AKQA

Why open an agency in Paris?

Because we are romantic at heart. Because we love Paris. Because we have a vision of a Digital Renaissance where we can make work in France that is shared internationally. Because our client of 12 years, Nike gave us the opportunity to make our Paris dream come true. 

If you were a recruiter for one day, what would make you hire me? 

Passion. Intelligence. Dedication. 

You are the best because....

We know there is always more to learn. We don’t take for granted what we have or where we aspire to go next. We don’t take ourselves too seriously that we might forget that we're lucky to earn a living doing work we love with people we respect.

What are the trends today in digital communication?

We are in the age of connectedness. Media has already made the transition from analogue to digital. Next, products that were analogue will become connected and smarter while super-high speed data on mobile via 4G will make everything feel instantaneous. A ‘digital concierge’ that curates and helps organise your life for you, wherever you are and whatever device is most convenient to you at the time, is not far away either. 

What are the "no-noes" of digital communication? 

Avoid ‘multimediocrity’. There is already too much junk in the world, don’t add to it.  

What is the future of digital communication? 

Technology is going to become the most visible expression of a brand so every organisation is going to have to learn to become a software company. 

What should we wish for you to achieve in the future?

That we give our all to the present, so that we can contribute to a better future. 

 

Ajaz Ahmed is founder and chairman of AKQA. 

HYPERLINK "http://www.facebook.com/AKQA"

Catégorie: Profil